Légitime dépense


Assurance maladie pour animal de compagnie

Émission du 30 novembre 2009

Journaliste(s) à la recherche : Nathalie Lemieux

Êtes-vous prêt à défrayer 1 500$ pour que votre chien à la patte cassée passe sous le bistouri? À chaque année, des milliers d'animaux sont euthanasiés par manque de ressources financières de leur propriétaire. Flairant la bonne affaire, certains assureurs offrent maintenant de l’assurance maladie pour votre animal de compagnie, afin de lui assurer tous les soins dont il aura besoin, tant qu’il vivra. Mais la « carte soleil » de pitou est à vos frais, bien sûr ! Légitime dépense décortique ces produits d’assurances pour animaux de compagnie et évalue les frais à prévoir pour préserver la vie de votre animal chéri… sans pour autant hypothéquer votre santé financière.

Thème(s) : Finances personnelles

Assurance maladie pour animal de compagnie

Au Québec, des milliers de chiens sont euthanasiés chaque année parce que leurs propriétaires n’ont pas eu les moyens de les faire soigner. Et vous, combien seriez-vous prêt à mettre pour soigner votre chien où lui sauver la vie?

Avec l’aide du vétérinaire Raymond Plasse de l’Hôpital vétérinaire de Lassalle, Légitime dépense a passé en revue les frais reliés à la santé de pitou ainsi que ce nouveau produit d’assurance qui offre une protection sur la santé de votre meilleur ami.

La première année… la plus coûteuse

Selon le Dr Plasse, la première année de votre compagnon risque d’être la plus coûteuse. Avec la stérilisation et tous les vaccins, il faut prévoir un minimum de 200 $ à 500 $, dépendamment de la grosseur et de la race de l’animal. Et si une maladie héréditaire ou une malformation congénitale entrait en cause, ce qui se déclare souvent dans la première année, il pourrait rapidement être question de 1000 $ et plus. « Si votre animal se blesse ou tombe malade, là, les coûts peuvent monter en flèche… ça peut facilement monter jusqu’à 4 000$ », mentionne le vétérinaire.

Les produits d’assurance

Depuis quelques années, des compagnies d’assurance ont développé des plans d’assurances santé pour animaux. Pour un chien, les prix varient de 25 à 100 $ par mois, selon l’âge, la race et la couverture choisie.

Actuellement, seulement 1% des québécois ont une assurance pour leur animal de compagnie. En Suède et en Grande Bretagne, la moitié des propriétaires en ont une. Ici, il y a encore très peu d’assureurs qui offrent ce produit, mais le marché est en croissance.

C’est la compagnie Securican qui a introduit ce produit d’assurance au Québec en 1989. Depuis, elle a versé près de 100 millions en indemnités aux propriétaires d'animaux domestiques. Les assureurs Petcare et HBC offrent aussi des produits semblables pour les propriétaires d’animaux de compagnie du Québec. La plupart de ces compagnies offrent un service de soumission sur Internet. Vous voulez savoir combien il vous en coûterait pour assurer votre chien ? Il est possible de le vérifier en ligne.

Légitime dépense a d’ailleurs fait l’exercice en demandant une soumission pour un jeune labrador d’un an. Pour 35 $ par mois, soit 500 $ par année, nous aurions pu assurer notre ami imaginaire. Mais à ce prix là, les vaccins, soit la principale dépense à prévoir si votre animal n’a pas d’accident ou ne tombe pas malade, ne sont pas couverts. Vous devrez donc les payer en plus de votre assurance. Et si votre amour de labrador tombait malade ou avait un accident, l’assureur ne nous verserait que 1 000 $ par évènement après que vous ayez payé chaque fois une franchise de 100 $.

Pour un plan plus complet, il aurait fallu payer 90$ par mois. À ce prix-là, on peut bénéficier d’une couverture illimitée. Et les vaccins son inclus. Comme la radiothérapie, la psychothérapie et la massothérapie d’ailleurs. Mais si vous souhaitez contracter une telle assurance, lisez bien les exclusions et les modalités du contrat. Toutes ces lignes peuvent cacher bien des surprises!

Pour ceux qui se poseraient la question, tous les animaux sont assurables, mais plus ils sont vieux, plus ça coûte cher! Et dépendamment de la race, il se pourrait que la facture soit plus importante par exemple pour ceux qui présentent un fort taux de malformations congénitales ou de maladies héréditaires.

«Dépendant de vos choix, vous pouvez aussi réduire vos paiements mensuels en augmentant la franchise, précise le Dr Plasse. Peu importe le plan que vous allez prendre, poursuit-il, ça va rester une dépense importante. Je ne suis personnellement pas encore très à l’aise avec le produit, mais je conseillerais peut-être de prendre une assurance pour la première année, qui est souvent la plus coûteuse et celle pendant laquelle les maladies de la race se révèlent. Par la suite, si on a un animal en santé, je laisserais tomber l’assurance pour la reprendre, éventuellement, dans les dernières années, alors qu’il y a plus de risques de développer d’autres problèmes. Entre temps, un fonds d’urgence serait à prévoir », conseille notre expert.

Si vous avez la capacité de dégager 35 ou même 100 $ par mois pour la santé de votre chien, mettre cet argent de côté plutôt que prendre une assurance serait donc possiblement tout aussi profitable pour vous. « Et il y a fort à parier qu’il vous en restera dans votre compte à la mort de votre animal », soutient le vétérinaire.

Combien planifier pour la santé de pitou?

Après la première année, il faut prévoir entre 200 et 500 $ en vaccins et en soins préventifs pour maintenir votre chien en santé. Mais ça, c’est sans anicroche. En cas d’accident ou de maladie ça peut monter très vite. Question de vous en donner une idée, Légitime dépense a demandé, pour conclure, un estimé pour le traitement d’une simple patte cassée dans une clinique spécialisée : L’examen : 54$ ; La radiographie : 181 $ ; L’anesthésie : 328 $ ; La chirurgie : 975 $ ; La pension : 107 $ ;
Coût total : 1645 $ Si on ajoute les médicaments et les taxes, difficile de s'en sortir à moins de 2 000$ !

Mais attention! Un vétérinaire, ça se magasine comme autre chose. Sachez que les prix varient énormément d’une clinique à l’autre. Ça peut aller du simple au triple parfois. Voyez-en plusieurs et demandez de consulter leur tarifs avant de décider qui aura le privilège de prendre soin de votre petit chéri.