Légitime dépense


eBay

Émission du 23 novembre 2009

Journaliste(s) à la recherche : Matthieu Mortézaï

eBay, le site d’enchères le plus populaire au monde, comptait l’an dernier plus de 248 millions d’usagers répartis à travers le monde. Pour la majorité, c’est un hobby. Pour d’autres, nommés « supers vendeurs », c’est carrément un gagne-pain. Mais attention! Les revenus de vente sur eBay n’ont rien de virtuels. Le fisc veille! Rencontre avec un ancien « super vendeur ». Il nous fait découvrir le fonctionnement d’eBay et nous livre ses secrets d’utilisation. Et pour ceux qui aspireraient à se lancer dans les enchères en ligne, Légitime dépense fait clairement la distinction entre le « hobby » et le « gagne-pain » en rappelant une règle, deux règles, trois règles en matière fiscale. Adjugé!

Thème(s) : Informatique et Internet

 eBay

En 2007, la valeur des transactions effectuées au pays par l’entremise du site d’enchères eBay Canada a atteint 2 milliards de dollars. Le site compte plus de 248 millions d’usagers répartis à travers la planète.

«Tout se vend sur eBay. Même les choses les plus banales…Dites-vous bien qu’il y a toujours quelqu’un quelque part dans le monde qui est prêt à payer pour acheter une cochonnerie!» Philipe Leblanc, sait de quoi il parle. En 1995, avec l’arrivée d’Internet, il s’est dit qu’il y avait peut-être de l’argent à faire sur le web. Pendant près de 7 ans, la vente sur Internet est devenu son principal gagne pain.

Si la grande majorité des usagers utilisent eBay pour vendre et acheter des petits items ici et là, Philipe Leblanc, lui, a vendu beaucoup de choses… même des sacs de chips vides! Sa spécialité? Les produits dérivés des films Star Wars. Avec le temps, il est devenu un «power seller»… l’un de ces « super vendeur » actif sur la planète eBay.

Comment fonctionne ce site

EBay est un site d'enchères en ligne, un encan virtuel où le plus offrant l’emporte dès la clôture des enchères.

Pour vendre sur eBay, il faut décrire chaque item mis aux enchères, préciser son prix de départ, les modalités de paiement et d'expédition et la durée de l'enchère. De son côté, eBay prélève une commission d’environ 9 % sur le prix final de chaque item vendu.

eBay et l’impôt

Pour ceux qui aspirent à se lancer en affaires sur la toile, comme l’a fait notre super vendeur, sachez toutefois que les lois de l'impôt et des taxes n'ont rien de virtuelles. Les lois fiscales qui régissent le commerce traditionnel s'appliquent également aux sites de commerce électronique

Une décision récente de la Cour fédérale d’appel permet dorénavant à l’Agence de revenu Canada d’obtenir des renseignements précis sur chacune de nos transactions sur eBay. Particulièrement pour ceux et celles qui vendent pour plus de 1000 $ américains par mois pendant au moins trois mois.

Francis Boisvert, fiscaliste chez Consultaxe, estime qu’il n’y a rien de virtuel lorsqu’on vend et qu’on achète des produits via eBay. «Les gens qui font affaire dans le monde virtuel se disent qu’il n’y a pas de problème et qu’il n’y a sûrement pas d’impôt à payer… Tout cela est faux.»

Selon la loi, les règles sont claires :

-quand on a un revenu, on doit déclarer les profits
-si le vendeur vend pour plus de 30 000 $ par année, il doit s’enregistrer pour obtenir un numéro de TPS / TVQ

«Il y a quelques années, eBay refusait de donner au gouvernement des informations qu’elle considérait comme personnelles et confidentielles. Mais la Cour d’appel en a décidé autrement, souligne Francis Boisvert. EBay doit donc dévoiler au gouvernement le nom, l’adresse… et le nombre de transactions avec le montant des transactions que chaque individu a fait au cours de l’année. Avec ces informations, le gouvernement peut remonter des années en arrière…»

Résultat : quand on devient un bon vendeur sur eBay, il est obligatoire de déclarer ses revenus.

La vie sur eBay

«Ebay ça peut être agréable quand on met quelque items à vendre et qu’on le fait pour le plaisir. Mais quand ça devient un travail a temps plein, il faut y mettre beaucoup de temps… Les heures sont incalculables» ajoute Philippe Leblanc qui, aujourd’hui, a complètement délaissé ses activités commerciales sur eBay. «Il m’est arrivé de vendre 1 600 items par semaine. Chaque jour, je recevais150 courriels de clients potentiels qui voulaient avoir des détails sur mes items et à qui je devais répondre. Et il faut aussi faire les paquets et les expédier… sans oublier de se procurer d’autres items pour les vendre par la suite! Bref, j’étais là-dessus tout le temps.»

Trucs de pro sur eBay

Fort de son expérience, Philippe Leblanc, nous livre quelques secrets du métier. Quels sont les meilleurs trucs et la marche à suivre pour faire de bonnes affaires sur eBay, le site d’enchère le plus populaire au monde?

1- Se méfier
«Premièrement, il faut se méfier. Par exemple, j’aimerais bien mettre la main sur une réplique grandeur nature de Han Solo en carbone…Mais c’est très cher. Alors je ferais très attention et je ne l’achèterais pas d’un vendeur qui n’a pas une très bonne réputation. Je risque de ne jamais recevoir l’item.»

Sur eBay, plus on vend et plus on achète en respectant les règles, meilleure sera notre réputation ! Une bonne réputation est essentielle pour rassurer les acheteurs potentiels.

On peut aller regarder la réputation du vendeur en allant sur son profil. «Avec plus de 50 commentaires positifs, ça commence à être intéressant», dit Philippe Leblanc.

2- Vérifier les enchères qui se terminent
«En allant sur le site de eBay, allez voir les items dont les enchères se terminent bientôt. Quand on est dans les dernières minutes de vente de l’item, il y a des chances que son prix augmente… mais si le prix vous convient, vous remporterez la mise, ajoute notre expert.» Il suffit de cliquer sur ending soonest. «N’oubliez pas, avant d’acheter un objet, il faut aussi vérifier la description et la condition de l’item» ajoute Philippe Leblanc.

3- Expédition et frais postaux
Au bas de la page de chaque item, on retrouve les détails pour l’expédition. C’est une chose très importante à vérifier. Par exemple, même si je fais un achat au Canada, des frais d’expédition pourront être chargés en dollars US. «Il faut donc faire attention aux frais d’envoi… qui sont parfois plus élevés que le coût de l’item!»

4- Le mode de paiement
Ensuite, il faut regarder le mode de paiement. «Si la personne qui vend un item accepte uniquement les mandats postes, ça peut être délicat parce que vous n’aurez aucun recours si jamais vous ne recevez pas l’item» souligne Philippe Leblanc.

PayPal est la façon privilégiée de transiger sur eBay! Ce site de paiement électronique permet à deux particuliers de s'échanger de l'argent via Internet de façon plus sécuritaire.

5- Vérifier le juste prix
Dernier conseil de notre super vendeur à la retraite : «Pour être certain de faire une bonne affaire, vérifiez à quel prix se sont vendus des items comparables à celui que vous comptez acheter, au cours du dernier mois.» Il suffit de cliquer sur Completed listings pour obtenir cette liste. «C’est le meilleur moyen d’avoir le juste prix,» conclue Philippe Leblanc.

Et quand vous aurez complété votre achat en ligne, vous n’aurez plus qu’à attendre votre colis!

Quelques statistiques

En 2007, les Québécois ont acheté et dépensé sur eBay :
- 216 000$ en autos téléguidés
- 125 000$ en baladeurs MP3
- 73 000$ en ceintures
- 28 000$ en anneaux de nombril

En 2007, les Canadiens ont acheté et dépensé sur eBay :
-plus de 600 000 $ pour des poupées Barbie
-plus de 30 000 $ par jour en chaussures pour dame
-plus de 29 000 $ par jour en sacs à main
-45 000 $ par jour en vêtements d’extérieur
-plus de 4,5 millions de dollars en cartes de recrues de la LNH

Références – site web

Agence de revenu du Canada
http://www.cra-arc.gc.ca/nwsrm/rlss/2009/m07/nr090730-fra.html

eBay
http://www.cafr.ebay.ca/?rvr_id=&keyword=ebay.ca&satitle=ebay.caPayPal

PayPal
http://www.paypal.ca/ca/cgi-bin/webscr?cmd=_home&locale.x=fr_XC&mpch=ads