Légitime dépense


Sapin de Noël

Émission du 9 décembre 2013

Journaliste(s) à la recherche : Marianne Chouinard

La période des Fêtes est à nos portes. Et pour plusieurs, Noël se célèbre sous le sapin. Reste à savoir s’il sera naturel ou artificiel. Le choix n’est pas aussi simple qu’il en a l’air. D’un point de vue purement environnemental, le sapin naturel est, sans contredit, le meilleur choix. Mais, le sapin artificiel, s’il est conservé plus de 20 ans, s’avère une décision acceptable. Légitime dépense pèse le pour et le contre de chaque option pour vous aider à passer des fêtes l’esprit tranquille.

Thème(s) : Divers , Habitation: construction, rénovation et entretien

Sapin de Noël

Pour plusieurs, le réveillon de Noël ne serait pas complet sans le traditionnel sapin. Mais entre un arbre artificiel et naturel, lequel choisir pour des fêtes écoresponsables?

Sapin artificiel

Le sapin artificiel présente plusieurs avantages, à commencer par le fait qu’il ne perd pas ses épines. Son coût est réparti sur plusieurs années, il peut donc représenter une économie si on le conserve plusieurs années. Et un arbre artificiel de qualité imitera presque à la perfection un sapin naturel. Sans compter que vous l’avez sous la main et n’avez pas à vous déplacer pour en acheter un chaque année.

Du côté des désavantages, le sapin artificiel n’embaumera pas votre maison de la bonne odeur typique du sapin naturel. Il peut aussi être encombrant à entreposer et perdre de son panache avec les années.

Les sapins artificiels se détaillent de 60 $ à plus de 300 $. Le prix variera en fonction de la qualité et de la taille de l'arbre. Au moment de le magasiner, testez la solidité des branches et son poids. Ce sont deux bons indicateurs de la qualité de l'arbre.

Mais est-il un choix écologique? La firme Ellio a réalisé une analyse sur le cycle de vie des sapins naturels et artificiels. Celle-ci prend en compte la fabrication, l’emballage, la distribution, l’utilisation et la fin de vie du produit. Selon cette analyse, le sapin artificiel est moins écologique que le sapin naturel. Fait de matières plastiques et de métal, il n’est pas recyclable et se retrouve la plupart du temps au dépotoir après quelques années d’utilisation.

L’analyse d’Ellio révèle d’ailleurs que le sapin artificiel, qui est la plupart du temps fabriqué en Asie, génère 8,1 kg de gaz carbonique sur une base annuelle. Pour être un choix environnemental, on doit le conserver au moins 20 ans. Les ménages québécois le conservent toutefois en moyenne pour une période de six ans.

Sapin naturel

Mais qu’en est-il du sapin naturel? Un de ses principaux avantages est son odeur. Certaines municipalités récupèrent aussi les arbres naturels pour en faire du paillis ou du compost. Il faut évidemment enlever toutes les décorations et ne pas utiliser de neige artificielle en mousse. Son industrie crée aussi de l’emploi et favorise l’économie locale, puisque la plupart des sapins sont cultivés au Québec.

Et selon l’analyse d’Ellio, le sapin naturel produit 3,1 kg de CO2 sur une base annuelle, ce qui est plus que deux fois moins que l’arbre artificiel.

Par contre, avec les semaines, il s’assèche et perd ses épines, ce qui représente un désagrément pour plusieurs. Il demande aussi plus d’entretien.

Tous les arbres ne sont pas égaux

Sur le marché, vous trouverez principalement deux variétés de sapins : le Baumier et le Fraser. Le premier est très vert et sent davantage que le Fraser. Ce dernier est plus touffu et ses branches présentent un reflet bleuté. Le Baumier se vend environ 40 $ pour un arbre de six pieds et le Fraser se détaille environ 50 $, toujours pour un arbre de six pieds.

Il existe différentes catégories de sapins sur le marché. La catégorie premium est celle des arbres supérieurs, dont le cône, la couleur et la densité sont parfaites. La catégorie 1 est celle des sapins qui présentent un cône parfait, une densité légère et un défaut mineur. Évidemment, les prix varient en fonction de la qualité du sapin.

Certains détaillants font la livraison et le prix variera en fonction de la distance et de la taille du sapin. D’autres producteurs offrent l’autocueillette, ce qui s’avère une sortie familiale par excellence à quelques semaines de Noël. Votre sapin vous coûtera le même prix qu’en kiosque, avec parfois un léger supplément pour les droits d’entrée.

Au moment d’acheter votre sapin, demandez comment il a été entreposé. Les gros producteurs commencent parfois la cueillette en octobre et entreposent les sapins les uns par-dessus les autres. Les arbres sont plus vieux et arrivent donc en kiosque avec moins de fraîcheur. Entreposés debout, ils conservent davantage leur humidité. En ce sens, il est conseillé de privilégier les petits producteurs.

Un petit test à faire au moment de choisir votre arbre : tirez doucement sur une petite branche du sapin. Si plusieurs épines s’en détachent, c’est que votre sapin est déjà trop sec.

Faites aussi couper le pied d’environ un ou deux pouces par le détaillant. Une fois à la maison, placez-le rapidement dans l’eau. Assurez-vous que celle-ci est toujours propre. Votre arbre boira beaucoup d’eau les premiers jours. Éloignez votre arbre des sources de chaleur et baissez le thermostat de la pièce pendant la nuit. Bien entretenu, il devrait être beau pour une période de trois à quatre semaines.

Alors, artificiel ou naturel?

Jean-Sébastien Trudel, expert-conseil en développement durable chez Ellio, rappelle que le sapin, qu’il soit naturel ou artificiel, représente un impact minime sur tout ce que l’on consomme pendant une année, particulièrement pendant la période des Fêtes. « L’important, c’est de passer du temps avec ceux qu’on aime, peu importe le sapin. Si on choisit un sapin artificiel, on peut pallier son impact en choisissant de prendre l’autobus ou de faire du covoiturage quelques jours par année pour compenser les émissions de gaz à effet de serre », explique-t-il. « En faisant des choix écologiques toute l’année, on peut choisir n’importe quel sapin pour illuminer les fêtes de Noël. »

Jean-Sébastien Trudel
Expert-conseil en développement durable chez Ellio
http://www.ellipsos.ca/

Chantale Burrough’s
Père Sapin
http://www.leperesapin.com/

Pour en savoir plus

Ellio
http://www.ellipsos.ca/

Père Sapin
http://www.leperesapin.com/