Légitime dépense


Lunette d’approche Zoomies

Émission du 2 décembre 2013

Journaliste(s) à la recherche : Julie Paquin

Annoncées à la télévision, les lunettes d’approche Zoomies, compactes et mains libres, permettraient d’augmenter la vision de 300 %. S’il faut en croire le fabricant, elles seraient idéales pour observer les oiseaux et les événements sportifs et parfaites pour la lecture et la couture. Tout cela pour moins de 20 $. Trop beau pour être vrai? Pour avoir une vue d’ensemble du produit, notre chroniqueuse Julie Paquin les a non seulement testées pour nous, mais, elle les a aussi soumises à l’analyse de spécialistes de la vue.

Thème(s) : Divers , Publicité, marketing et pratiques commerciales , Sports et loisirs

Lunette d’approche Zoomies

Une infopublicité largement diffusée au Québec dans les derniers mois se targue d’offrir à petit prix une variation pratique aux jumelles traditionnelles : les Zoomies. Légères et compactes dit-on, les Zoomies permettent d’avoir les deux mains libres tout en grossissant les objets et l’action devant soi. Notre chroniqueuse Julie Paquin, avec l’aide du directeur de la Clinique de la vision de l’Université de Montréal, a essayé et analysé les Zoomies pour nous. Est-ce véritablement la fin des jumelles traditionnelles comme le prétend l’infopublicité? Permettez-nous d’en douter!

Le produit
L’infopublicité vendant les Zoomies affirme essentiellement trois choses : que les lunettes sont légères et compactes, qu’elles offrent un grossissement de 300 % (3x) et que contrairement aux jumelles traditionnelles elles permettent d’avoir les deux mains libres.

Ces jumelles nouveau genre sont équipées de deux lentilles qui peuvent être éloignées l’une de l’autre à l’aide de petites roulettes situées sur chaque branche des lunettes. Plus les lentilles sont éloignées l’une de l’autre, plus le grossissement est grand. Les Zoomies sont aussi équipées d’un filtre « pare-soleil » qui élimine, semble-t-il, les reflets. Un petit étui et un cordon sont fournis à l’achat.

Le prix annoncé versus le prix facturé
Les Zoomies ne font pas exception à la fameuse tactique « deux pour un » très souvent utilisée dans les infopublicités. Bien que le prix annoncé soit de 14,95 $, la facture totale est de 32 $. Effectivement, il faut ajouter les frais de port et manutention de 7,95 $ qui s’appliquent sur les premières lunettes vendues ainsi que sur les lunettes en prime. Il ne semble pas y avoir de moyen de refuser le deuxième article « offert gratuitement », pas plus que de les trouver en magasin pour économiser les frais de livraison.

L’analyse : les Zoomies sont-elles de puissantes jumelles mains libres?
Notre chroniqueuse Julie Paquin a eu la précieuse collaboration de Jean-Marie Hanssens, directeur de la Clinique de la vision de l’Université de Montréal, pour examiner les Zoomies. Ce dernier, a analysé les lentilles de deux lunettes commandées à des moments différents afin de vérifier si elles permettent effectivement un grossissement de 3x.

La conclusion est sans appel : non! Les Zoomies analysées permettent un grossissement de 1,5x, c’est-à-dire 150 %. En ce sens, l’infopublicité ne tient pas sa promesse. Par ailleurs, il faut souligner qu’un tel grossissement est minime en comparaison avec les jumelles traditionnelles qui permettent normalement un grossissement de 8x et plus.

Pourquoi annoncer alors un grossissement de 300 %? Serait-il possible que les créateurs des Zoomies aient additionné le grossissement de 1,5x sur chaque œil?

D’autres constats peu reluisants
Les Zoomies ne sont pas ajustables. L’écart entre les pupilles est de 63 mm et ne peut, contrairement à la grande majorité des jumelles, être ajusté à la morphologie d’une personne. Il est ainsi possible que votre œil ne soit pas centré dans les lentilles et que votre vision se dédouble. De plus, une fois les lunettes sur le nez, on constate rapidement que le champ visuel est très étroit. Porter ce genre de lunettes n’est pas dangereux à long terme, mais cela peut causer une fatigue oculaire menant à des maux de tête.

De plus, il suffit de tenir les Zoomies dans ses mains quelques secondes pour constater à quel point les matériaux sont de piètre qualité. La monture est en plastique et il n’y a pas de coussinets ni sur le nez ni sur les oreilles. Notre chroniqueuse Julie Paquin a rapidement remarqué ces jumelles sont très inconfortables.

Mains libres, oui, mais…
A-t-on vraiment besoin d’avoir les deux mains libres lorsqu’on observe des oiseaux ou un spectacle par exemple? À quel besoin les Zoomies répondent-elles? La question mérite d’être posée! Et pour faire du tricot ou de l’artisanat par exemple, les Zoomies ne sont pas idéales non plus. Le champ visuel est si étroit qu’il faudrait pencher beaucoup la tête pour bien voir ou encore lever les bras devant votre visage. Par ailleurs, notez bien que vous ne pouvez pas porter ces lunettes grossissantes si vous portez déjà des lunettes ajustées à votre vue.

Conclusion
Les Zoomies ne représentent pas un bon achat. Elles ne peuvent en aucun cas remplacer de bonnes vieilles jumelles comme l’infopublicité le prétend. Vous en aurez bien plus pour votre argent en vous procurant de petites jumelles peu lourdes vendues à une quarantaine de dollars ou moins.

Pour en savoir plus

Clinique universitaire de la vision de l’Université de Montréal
http://www.opto.umontreal.ca/clinique/

Zoomies - infopublicité
https://www.acheterzoomies.ca