Légitime dépense


Aérateurs à vin

Émission du 16 septembre 2013

Journaliste(s) à la recherche : Julie Paquin

Aérer ou non son vin, telle est la question. Avec la popularité du vin qui ne cesse de croître, on a vu apparaître sur le marché une diversité d’accessoires destinés aux amateurs. La carafe d’abord, et plus récemment l’aérateur à vin, censé libérer tous les arômes et toutes les saveurs du vin en deux temps, trois mouvements. Comme le prix d’un aérateur oscille entre 20 $ et 100 $, Légitime dépense s’est demandé s’ils sont efficaces, s’ils donnent un meilleur bouquet au vin et si leur prix en vaut la chandelle.

Thème(s) : Divers , Électroménagers

Aérateurs à vin

Les prétentions des fabricants d’aérateurs à vin sont claires : l’aérateur permet au vin de dévoiler tous ses arômes et réduit même les sulfites libres qui causent les maux de tête et d’estomac. On est en droit de se demander si ces populaires aérateurs à vin sont efficaces et si certains d’entre eux le sont plus que d’autres. Olivier Merotto, directeur des ventes chez Després Laporte et sommelier d’expérience, nous aide à faire la part des choses.

L’amour des Québécois pour le vin ne cesse de croître. Les ventes de la SAQ en 2012 ont presque atteint 3 milliards de dollars. Les accessoires qui entourent le vin représentent, par conséquent, un marché florissant. C’est le cas des aérateurs à vin, vendus comme une solution de remplacement rapide à la carafe, qu’on retrouve de plus en plus dans les cuisines du Québec. L’offre se diversifie et il existe maintenant des modèles d’aérateurs pour tous les goûts et toutes les bourses.

Les modèles
Plus d’une dizaine de modèles d’aérateurs vendus entre 20 $ et 120 $ sont disponibles sur les tablettes des magasins. Certains, comme un bec verseur, s’installent directement sur la bouteille alors que d’autres doivent être maintenus au-dessus de la coupe lors du service du vin. Vous trouverez même des modèles d’aérateurs conçus pour être transportés au restaurant. Ces derniers sont vendus avec un étui rigide ou un petit sac de transport.

Le principe
Peu importe l’aérateur que vous choisirez, le principe reste le même. Ces petits appareils sont conçus pour incorporer de l’air dans le vin lors du service. « On veut mettre le vin en contact avec l’air au maximum pour favoriser le dégagement aromatique », explique l’expert en sommellerie Olivier Merotto.

L’idée d’aérer le vin n’est pas récente. Les carafes permettent l’aération du vin et sont utilisées depuis bien longtemps. Toutefois, l’avantage des aérateurs résiderait entre autres dans le facteur temps. Ceux-ci permettraient une aération en accéléré. L’équivalent d’un vin qui aurait reposé une ou deux heures en carafe, nous disent les fabricants.

Les limites de l’aération
L’aération du vin à ses limites. « Tout dépend de la qualité du vin. Je pense que peu de vins vendus entre dix et vingt dollars vont profiter d’une aération rapide. Si j’achète un vin à huit dollars je ne m’attends pas à ce que les arômes soient décuplés! Si le vin n’a pas grand-chose à offrir, il n’offrira rien de plus si on le passe trois fois dans l’aérateur! » nuance Olivier Merotto.

De plus, il faut garder en tête que la nourriture qui accompagne votre vin risque d’avoir plus d’influence sur son goût que l’aération. Le type de verre à vin peut lui aussi influencer le goût du vin, selon Olivier Merotto.

Soyons clairs, l’aérateur à vin ne fera pas de miracles... bien qu’on aimerait que ce soit le cas!

Notre petit test maison
Est-ce que ça fonctionne? Voilà la grande question. Légitime dépense a décidé de mener un test à l’aveuglette. Nous avons demandé à six de personnes de goûter à trois coupes de vin, de nous dire d’abord s’ils voyaient des différences d’une coupe à l’autre et enfin d’identifier celles qu’ils préféraient.

Des trois coupes de vin, la première n’avait subi aucune aération, l’aérateur Trudeau vendu à 25 $ a été utilisé pour la deuxième coupe de vin et enfin le Décantus à 100 $ a été utilisé pour la troisième coupe de vin. Des six personnes qui ont participé à notre test, seulement deux ont vu une différence d’une coupe à l’autre.

Faites le test à l’aveuglette à la maison. C’est le meilleur moyen de savoir si ça fonctionne!

Est-ce qu’il y a des aérateurs plus efficaces que d’autres?
« Ceux qui vendent les modèles les plus chers vont défendre leur gadget en s’appuyant sur des études. Selon nos tests, on n’a jamais été capable de prouver que les modèles les plus chers fonctionnaient mieux », affirme Olivier Merotto. Par ailleurs, aucune étude n’a démontré que l’utilisation d’un décanteur pouvait réduire les maux de tête et d’estomac parfois causés par les sulfites.

L’Association des sommeliers professionnels du Canada appuie le Décantus, un aérateur vendu à 100 $, mais confirme toutefois que ce n’est pas une décision qui résulte d’une série de tests faite sur différents modèles aérateurs. Cette association n’a pas non plus mené d’étude indépendante sur le Décantus.

Les aérateurs vus par les sommeliers professionnels
Il est rare de voir l’utilisation d’aérateur dans les grands restaurants. Pourquoi les sommeliers semblent-ils réticents à utiliser ce petit appareil? « Il y a un processus autour du vin, une cérémonie, on veut respecter le produit. L’utilisation de tout type de gadget est mal vue. Si la personne connaît les produits, elle va les préparer de la bonne façon avec des verres et des carafes. Pour un puriste, il y a beaucoup de gadgets inutiles dans le monde du vin », explique Olivier Merotto.

Si vous possédez une carafe, sachez donc que celle-ci a toujours sa place! Si vous ne voulez pas dépenser pour un aérateur, utilisez votre carafe. Et si vous voulez aérer votre vin rapidement, vous pouvez le faire tournoyer dans la carafe comme on le fait dans un verre.

Attention, une aération rapide n’est pas conseillée pour tous les vins. De façon générale, les vieux vins n’aiment pas être brusqués!

« Est-ce que ça reste un gadget? Oui comme beaucoup d’autres choses dans le vin! », conclut Olivier.

Intervenant
Olivier Merotto, sommelier et directeur des ventes chez Després Laporte.

Pour en savoir plus


Un test d’aérateurs à vin
http://blogues.radio-canada.ca/millesime/2013/02/07/un-test-daerateurs-a-vin/