Légitime dépense


Les couettes de duvet

Émission du 14 janvier 2013

Journaliste(s) à la recherche : Florence Riel St-Pierre

Les couettes de duvet ont la cote pour leur confort, leur légèreté et leur plus grande respirabilité. Comme cette couette est souvent plus dispendieuse que la synthétique, il vaut mieux savoir la magasiner. Quels sont les critères pour bien la choisir? En collaboration avec le magazine Protégez-Vous, Légitime dépense vous aide à dénicher la couette de vos rêves!

Thème(s) : Ameublement , Divers , Protégez-Vous: guides d'achats et bancs d'essai

Les couettes de duvet

Avec la collaboration de Protégez-Vous

Vous cherchez une couette qui vous gardera au chaud, tout en étant légère et moelleuse? Vous pourriez opter pour une couette de duvet. Mais qui dit duvet dit choix impressionnant. Légitime dépense et Protégez-Vous vous proposent donc un guide d’achat pour trouver l’âme sœur de vos nuits!

QU’EST-CE QUE LE DUVET?

Duvet c. plume

À poids égal, une couette de duvet vous procurera trois fois plus de chaleur qu’une couette synthétique, tout en étant légère comme une plume. Mais pour bien choisir votre duvet, il vous faut justement faire la distinction entre la plume et le duvet.

Le duvet provient de l’abdomen et du dessous des ailes des oiseaux aquatiques, et ses filaments lui permettent d’emmagasiner l'air. Son rôle est de réchauffer l’oiseau, et celui de la plume est de le protéger. Ces plumes ont une structure plate qui ne leur permet pas d’emmagasiner l’air. Elles sont plus lourdes que le duvet, et leurs petites tiges rigides piquent la peau lorsqu’elles sortent de la couette. La plume est parfois utilisée dans la fabrication des couettes pour leur donner du poids, car le duvet est très léger. Avec le temps, la plume se fatigue, se casse, s’effrite et s’aplatit, tandis que le duvet regonflera toujours, s’il est bien entretenu. Pour toutes ces raisons, il est donc préférable de choisir une couette composée en majeure partie de duvet.

Type d’oiseau et provenance du duvet

Plus le duvet provient d’un oiseau gros et mature, plus ses propriétés thermorégulatrices sont importantes. Le duvet utilisé dans la fabrication de couette provient majoritairement d’oies et de canards. Par contre, le duvet d'oie est de meilleure qualité car à maturité égale, le facteur de gonflement du duvet d’oie sera plus grand. De plus, le duvet de canard tend à être un peu plus odorant par journée humide. On retrouve également sur le marché le duvet d’eider (canard eider), très chaud mais surtout, très dispendieux.

Outre le type d’oiseau, la provenance du duvet peut influencer la qualité de la couette. Selon l’Association canadienne du duvet, les oiseaux des pays froids comme le Canada, les États-Unis et certains pays d'Europe n’ont pas un meilleur duvet, mais en produisent davantage. Par contre, ces pays ont la réputation de choisir un duvet de meilleure qualité pour la confection de leur couette alors que la Chine a la réputation de fournir un produit qui s’affaisse vite.

Assurez-vous par ailleurs que le duvet a été lavé, traité et stérilisé au Canada, car les normes de fabrication ne sont pas les mêmes partout. Cela vous évitera de mauvaises surprises, comme les mites.

CRITÈRES D’ACHAT D’UNE COUETTE DE DUVET

Facteur de gonflement

Le facteur de gonflement indique le volume occupé (en pouce cube) par une once de duvet. Plus le facteur de gonflement est élevé, plus le duvet est léger et isolant. Pour une couette de milieu de gamme, le facteur de gonflement varie de 250 à 550. Pour une couette un petit peu plus haut de gamme : de 550 à 750. Et pour une couette très haut de gamme, le facteur de gonflement se situe de 750 à 800.

Mais ne vous laissez pas berner par l’étiquetage trompeur. Certains fabricants affichent sur leurs emballages des chiffres élevés, comme 750 ou 800. On pourrait croire qu’il s’agit du facteur de gonflement, alors qu’il s’agit simplement d’un nom de modèle. L’Association canadienne du duvet affiche d’ailleurs sur son site les entreprises qu’elle a épinglées à faire des déclarations mensongères sur leurs étiquettes.

Pourcentage de duvet

La plus grande quantité de duvet que peut renfermer une couette est environ 95 %, le reste étant constitué de plumes, plumules, fibres ou leurs résidus. Selon le Règlement sur l’étiquetage et l’annonce des textiles, les fabricants peuvent utiliser le terme « duvet » si leurs couettes en contiennent au moins 75 %, même si les 25 % restants comportent des plumes.

Il est difficile de connaître le réel pourcentage de duvet dans une couette, car la très grande majorité des fabricants ne le mentionnent pas. La seule chose à laquelle le consommateur peut se fier, c’est sa confiance envers l’entreprise. Une ressource intéressante est le site de l’Association canadienne du duvet, qui présente notamment la liste de ses membres. Ces derniers s’engagent à déclarer la composition exacte de leur couette. Autre conseil : palpez la couette. Si vous sentez de petites tiges, c’est un indice qu’elle renferme beaucoup de plumes.

Poids du duvet

Le standard le plus populaire, pour une couette quatre saisons, est 35 onces. Par contre, si vous êtes frileux, vous pourriez opter pour une couette de 45 onces. Une couette d’été pèsera environ 29 onces.

Enveloppe

Plus le tissu qui enveloppe le duvet est tissé serré, plus il empêchera les fuites de duvet, 260 fils s’avère un intermédiaire sur le marché. Optez pour une couette dont l’enveloppe, aussi appelée « coquille », se compose de fibres naturelles, comme le coton à 100 %, car les fibres artificielles empêchent l’évacuation de la transpiration.

Type de confection

Les deux principaux types de confection sont les piquages à carreaux à parois et les piquages à carrés hermétiques. Les carrés hermétiques, parfois appelés « Caramilk », sont des carrés fermés qui empêchent le duvet de se déplacer. La confection de type carreaux à parois permet quant à elle au duvet de bouger de haut en bas de la couette, ce qui peut constituer un inconvénient pour certains. Par contre, les parois laissent la chance au duvet de prendre tout son facteur de gonflement.

N’oubliez pas qu’il vous faudra une housse pour votre couette de duvet. Puisqu’on la lave séparément, cela diminue la fréquence de nettoyage de la couette elle-même.

MAGASINER UNE COUETTE

Selon plusieurs experts, le prix de la couette représente un bon indice de la qualité.
Le coût variera selon le poids, le facteur de gonflement et la qualité du duvet. Voici quelques exemples de couette en format queen.

Duvet - Facteur de gonflement - Fils au po2 - Prix
- Canard, 650, 230 fils/po2, 250 $
- Oie blanche et canard blanc, 600, 300 fils/po2, 320 $
- Oie blanche, de 550 à 600, de 330 à 400 fils/po2, 350 $
- Oie blanche du Canada, 675, 354 fils/po2, 435 $
- Oie blanche des Huttérites du Canada, 700, 400 fils/po2, 450 $
- Canard eider du Canada, 700, 400 fils/po2, de 4350 $ à 6300 $
Source : Protégez-Vous - mis en ligne en octobre 2012

Il est plus facile de magasiner dans les boutiques spécialisées, car il est beaucoup plus simple d’y obtenir de l’information sur la provenance du duvet.

Par ailleurs, les couettes de duvet s’accompagnent généralement d’une garantie de 10 à 25 ans. Il est important de respecter les consignes de nettoyage inscrites sur l’étiquette. Et le plus important à retenir : ne jamais mettre une couette dans une sécheuse à air chaud, car cela brisera les filaments du duvet.

ALLERGIES

Les allergies au duvet ou aux plumes sont très rares. Les gens sont davantage allergiques aux acariens. Or, pour tuer ces derniers, il faut laver la couette à l’eau chaude. Les personnes allergiques aux acariens devraient éviter la couette en duvet parce qu’elles ne pourront pas la laver à haute température. Et méfiez-vous des produits identifiés « antiacariens », car même s’ils sont traités contre les acariens, le traitement finit toujours par s’estomper.

En choisissant bien et en dorlotant avec soin votre couette, lorsque le froid reviendra, elle sera parfaite pour vous garder au chaud tout l’hiver!

Intervenants :

Stéphanie Perron
Journaliste
Protégez-Vous

Suzie Bonneau
Agente commerciale
Duvet Myland (collections Marie l’Oie)


Pour en savoir plus :

Association canadienne du duvet
http://www.downmark.com/about_us/FR-what_we_do.htm

Couette de duvet : guide d’achat, Protégez-Vous, octobre 2012
http://www.protegez-vous.ca/maison-et-environnement/couettes-en-duvet.html