Légitime dépense


Les valises à parois souples et rigides

Émission du 12 novembre 2012

Journaliste(s) à la recherche : Marianne Chouinard

Valise éventrée, roulettes bousillées, structure cassée… Nos valises ont effectivement la vie dure lors de nos périples à travers le monde. Mais une valise qui survit à plus d’un ou deux voyages, est-ce que ça existe? Légitime dépense a décidé de partir à sa recherche !

Thème(s) : Voyages

Les valises à parois souples et rigides

Guide d’achat d’une valise

Pour partir quelques jours dans le sud ou trois semaines en Europe, la valise constitue un incontournable du voyage. Mais vous est-il déjà arrivé de retrouver votre bagage à la sortie de l’avion avec une roue en moins, une fermeture éclair brisée ou une poignée arrachée? C’est le lot de plusieurs voyageurs, la manutention n’étant pas toujours exécutée de façon délicate dans les aéroports. Alors, avant de retrouver votre valise éventrée sur le tapis de déchargement, peut-être devriez-vous investir dans un produit de qualité.

Rigides ou souples?

Vous trouverez deux types de valises : rigides ou souples. Celles en tissu sont faites de nylon ou de polyester. Il est conseillé de privilégier le nylon, plus précisément le nylon balistique, car il sera beaucoup plus résistant que le polyester, qui pourrait s’effilocher. Tenez aussi compte du nombre de deniers au moment de l’achat. Les deniers sont un indicateur de la résistance du tissu. Généralement, un nombre de deniers plus élevé indique un tissu plus durable Pour le nylon balistique, il doit être d’au moins 1200 deniers, 1000 pour le nylon Cordura et 1800 pour le polyester.

Du côté des valises rigides, il existe des modèles de moyen de gamme en polycarbonate moulé (moins résistant) ou de haut de gamme en polycarbonate assemblé.

Le choix d’une valise souple ou rigide dépend de vos besoins et du type de voyage que vous prévoyez.

Des détails à ne pas négliger

Qu’il s’agisse d’une valise souple ou rigide, quelques détails sont importants pour vous assurer d’acheter un produit de qualité. Par exemple, vérifiez si les coins sont renforcés, afin qu’elle soit protégée des chocs.

Parmi les autres éléments qui brisent en premier, on trouve aussi les roues. Une bonne roue sera dotée d’un roulement à billes, ce qui en augmentera la durée de vie. Vous trouverez des valises à deux ou quatre roues. Idéalement, elles sont encastrées, étant ainsi mieux protégées.

Une poignée rétractable de qualité sera souvent faite d’aluminium d’avion. Si elle bouge, c’est normal. Une poignée trop rigide brisera plus facilement que celle avec une certaine flexibilité. Quant à la poignée latérale, elle doit être fixée avec des rivets ou des vis en métal pour plus de solidité.

Recherchez aussi des glissières qui indiquent la mention YKK, un gage de qualité. À l’intérieur de la valise, vous devriez trouver une fermeture éclair de réparation, qui donne accès à la structure interne en cas de bris.

Quant au revêtement intérieur, il est fait de nylon et doit préférablement être traité contre les taches.

Le poids, un critère essentiel pour plusieurs

Généralement, plus la valise sera légère, moins elle sera solide. Dans le haut de gamme, il existe toutefois certains modèles plus légers, mais aussi plus coûteux. Une valise à roulettes de grandeur moyenne, soit 25 pouces, pèse au minimum sept livres.

Vérifiez toujours la limite de poids permise par le transporteur aérien, puisqu’elle diffère d’une ligne à l’autre et selon les destinations. Pour ce faire, vous trouverez des pèses-bagages de 15 $ à 25 $.

Achats recommandés

Voici les recommandations de Champa Cyr, gérante de la boutique Jet-Setter, à Montréal.

Pour un bagage standard en tissu de 25 pouces, la Travel Pro max light, à 175 $.

Si vous souhaitez plutôt un modèle haut de gamme, elle propose la série BRX de Briggs & Riley, dont le modèle de 25 pouces se détaille à 365 $.

Du côté des valises rigides, Champa Cyr conseille la marque Samsonite et sa gamme Windfield, dont le modèle de 24 pouces se vend à 150 $.

Enfin, vous ne trouverez des garanties couvrant les bris et les défauts de fabrication que dans le haut de gamme. Autrement, elles ne couvrent que les défauts de fabrication. Alors, si vous retrouvez votre valise endommagée à la sortie de l’avion, dirigez-vous tout de suite au comptoir de votre transporteur pour déclarer les dommages. Ne quittez pas l’aéroport sans l’avoir fait, puisque la ligne aérienne se déchargera alors de toute responsabilité.

Conseils de sécurité

Deux indésirables peuvent également envahir notre valise et causer bien des embarras, à commencer par les voleurs. Munissez-vous d’un cadenas TSA, qui permettra aux douaniers d’examiner le contenu de votre valise sans devoir en couper le cadenas. Quant à l’autre envahisseur, beaucoup plus subtil, il s’agit des punaises de lit, un fléau qu’on retrouve à plusieurs endroits. Vaporisez votre bagage avec un produit homologué par Santé Canada, ce qui vous évitera de rapporter ces parasites.

Intervenants :

Champa Cyr, gérante de la boutique Jet-Setter
Sophie Gagnon, porte-parole de CAA-Québec

Pour en savoir plus :

http://www.jet-setter.ca/fr/?___from_store=en
http://voyage.caaquebec.com/fr/index.html