Légitime dépense


Les appareils photo reflex

Émission du 5 novembre 2012

Journaliste(s) à la recherche : Maxime Johnson

Le monde des appareils photo numériques est en pleine ébullition. D’un côté, les appareils automatiques compacts disparaissent lentement à cause des appareils photo de plus en plus sophistiqués des téléphones intelligents, et de l’autre, les petits appareils photo numériques hybrides inondents de plus en plus le marché. Mais peu importe la tendance, une catégorie demeure le genre de prédilection pour la plupart des photographes amateurs et professionnels : les appareils photo numériques réflex. Légitime dépense en a magasiné pour vous.

Thème(s) : Électronique

Les appareils photo reflex

Le monde des appareils numériques est en pleine ébullition.

D’un côté, les appareils automatiques compacts disparaissent lentement à cause de la progression fulgurante des téléphones intelligents. De l’autre, les populaires petits appareils numériques hybrides envahissent de plus en plus le marché.

Peu importe la tendance du moment, une catégorie demeure le genre de prédilection pour la plupart des photographes amateurs et professionnels : les appareils photo numériques reflex.

Qu’est-ce que c’est?
Deux caractéristiques les distinguent généralement. Leur objectif est interchangeable, ce qui fait d’eux des appareils polyvalents, et, par définition, leur conception utilise un système de miroir. Ainsi, ce qu’on voit dans le viseur est exactement ce qui est photographié par l’appareil.

Les reflex sont populaires tout simplement parce qu’ils permettent de prendre de bonnes photos, mais aussi parce que leur énorme quantité d’objectifs répond aux besoins de n’importe quel photographe. Les appareils reflex plus haut de gamme sont aussi souvent plus solides et résistants que les petits appareils hybrides.

Est-ce pour tout le monde?
Comme l’explique le journaliste et blogueur Stéphane Vaillancourt, qui coanime la baladodiffusion Objectif numérique, les appareils reflex ne sont toutefois pas pour tout le monde.

Puisqu’ils sont assez gros, quelqu’un qui recherche une bonne qualité de photos, mais qui désire un appareil plus petit pourrait en préférer un de type numérique hybride.

Plusieurs personnes achètent aussi un appareil photo reflex, mais n’utilisent qu’un objectif. Ils ne profitent alors pas d’un des principaux avantages des reflex. Pour elles, regarder du côté des appareils compacts haut de gamme pourrait valoir la peine.

Comprendre les caractéristiques de l’appareil
Un appareil reflex est-il vraiment ce qu’il vous faut? Démêlons ses nombreuses caractéristiques et, surtout, déterminons lesquelles sont importantes pour vos besoins :

Capteur : le capteur permet de transformer la lumière, ce qu’on voit, en données informatiques. Son nombre de mégapixels affecte la grandeur maximale des photos prises. Généralement, même les appareils d’entrée de gamme, à environ 14 mégapixels, sont amplement suffisants. Ce n’est donc plus une caractéristique très importante pour la grande majorité des gens.

Les photographes avancés et qui ont besoin d’une qualité irréprochable vont toutefois privilégier les appareils avec des capteurs plus gros, qu’on appelle plein format. Mais ils coûtent au minimum 2000$, même souvent beaucoup plus.

ISO : plus la valeur est élevée, plus il est facile de prendre une photo par temps sombre, même sans flash. Les appareils reflex modernes sont désormais tous assez performants de ce côté.

Zones de mise au point: un bon indicateur pour évaluer la performance du système est la quantité de zones de mise au point automatiques. Par exemple, un grand nombre de zones de mise au point est primordial pour photographier des sujets qui bougent rapidement, comme des enfants.

Et les autres : il y a plusieurs autres caractéristiques à considérer dans l’achat d’un appareil photo reflex notamment la solidité et le poids.

Vidéo : les appareils modernes prennent toutefois plus que des photos, car ils captent aussi souvent des vidéos. S’il s’agit d’une caractéristique majeure, il est important de vous assurer que l’appareil permet la mise au point automatique en continu. Par rapport à l’audio, certains offrent une entrée pour un microphone externe. Cela peut être à considérer, surtout si vous filmez dans un environnement peu bruyant. Sinon, vous risquez constamment d’entendre le bruit de votre objectif qui effectue la mise au point.

Les objectifs
Acheter un boîtier ne constitue qu’une partie du processus, puisque l’objectif s’avère aussi important. Sa principale caractéristique est sa distance focale.

Distance focale : Elle indique la distance que doit traverser la lumière dans l’appareil photo avant d’atteindre le capteur et donc le type de photo qu’il sera possible de prendre.

Ainsi, plus elle est petite, plus l’angle de vision est grand, et plus la distance est grande, plus l’angle est petit. Un grand angle permet, par exemple, de bien prendre un paysage, alors qu’un angle petit permet de photographier un objet au loin.

La plupart des objectifs offrent une plage de distance focale, ce qu’on appelle communément un zoom. Généralement, plus l’écart entre la plus petite distance et la plus grande est important, plus l’objectif sera dispendieux.

Ouverture : elle affecte directement la qualité de l’image et a un gros impact sur le prix de l’objectif.

Choisir son objectif
Il existe des objectifs pour tous les goûts et tous les budgets. Le type de photo que vous prendrez devrait diriger votre choix.

Éric Thibault, conseiller-vendeur chez Lozeau, recommande souvent d’avoir au moins un petit objectif polyvalent, comme un 18-55mm, qui permet de prendre des paysages, mais aussi des portraits.

Le prix des objectifs varie énormément, la gamme de prix pour un objectif 18-55mm se situe entre 260 $ et 1200 $.

Des objectifs encore plus polyvalents, mais davantage dispendieux sont offerts sur le marché. Il est donc généralement plus économique d’acheter deux objectifs complémentaires.

Par exemple, si quelqu’un veut photographier des oiseaux, il pourrait être tenté par un second objectif 55-250mm en plus du 18-55mm. Pour l’achat d’un zoom télé-photo, 55-250mm, il faut prévoir entre 370 $ et 1500 $.

Compatibilité des vieux objectifs
Si vous possédez un appareil reflex, il y a de fortes chances pour que vos vieux objectifs fonctionnent avec les appareils modernes, même si vous l’avez acheté bien avant l’arrivée des appareils numériques... avec quelques bémols, par contre.

Les vieux objectifs sont généralement compatibles avec les nouveaux appareils qui utilisent un même système, comme le Nikon DX. Pour savoir si un vieil objectif est compatible avec un nouvel appareil, mieux vaut demander à un conseiller dans une boutique.

Parfois, aussi, des adaptateurs permettent d’utiliser son objectif avec un système différent. Généralement, vous ne pourrez toutefois pas employer le mode automatique de votre caméra avec vos vieux objectifs. Les appareils plus de milieu de gamme permettent, eux, de vous en servir avec un mode semi-automatique.

Et les appareils usagés?
Pour économiser, vous pourriez être intéressés par l’achat d’un appareil usagé, sur un site de petites annonces ou auprès d’un proche. Si l’idée peut sembler très intéressante, la prudence est de mise.

Ainsi, les appareils photo sont garantis pour une certaine quantité de déclenchements. Un appareil ayant énormément servi peut donc être à la fin de sa vie, même si son aspect extérieur est impeccable. Des logiciels spécialisés offerts gratuitement sur le Web, comme EOSCount ou ShootNum, permettent de déterminer la quantité de déclenchements.

Recommandations de nos experts

Entrée de gamme

Nikon D3100
À seulement 440$, c’est un modèle extrêmement populaire. Il permet même de faire de la vidéo HD avec mise au point en continu. Avec un objectif 15-88mm, il coûte 539$, ce qui est aussi très raisonnable.

Parmi ses principales caractéristiques, notons un capteur de 14,2 mégapixels avec une valeur ISO allant jusqu’à 12 800, un écran fixe de trois pouces, la vidéo HD intégrale avec le focus automatique en continu et une mise au point automatique de 11 zones.
Prix : 439,99$

Canon EOS Rebel T3i
Autre choix populaire, mais un peu plus dispendieux, celui-ci offre plus de mégapixels et un écran pivotant.

Parmi ses principales caractéristiques, notons un capteur de 18 mégapixels avec une valeur ISO allant jusqu’à 12 800, un écran pivotant de trois pouces, la vidéo HD intégrale avec le focus automatique en continu et une mise au point automatique de neuf zones.
Prix : 629,99$

Milieu de gamme

Canon EOS Rebel T4i
Un excellent appareil de dernière génération, il se démarque lorsqu’il fait sombre. En plus, il comporte un excellent système de mise au point automatique.

Parmi ses principales caractéristiques, notons un capteur de 18 mégapixels avec une valeur ISO allant jusqu’à 15 600, un écran pivotant de trois pouces, la vidéo HD intégrale avec le focus automatique en continu et une mise au point automatique hybride.
Prix : 899,99$

Nikon D7000
Un peu plus cher et un peu plus vieux, mais toujours très populaire. Il se démarque notamment par la qualité de son boîtier étanche en magnésium.

Parmi ses principales caractéristiques, notons un capteur de 16,2 mégapixels avec une valeur ISO allant jusqu’à 25 600, un écran pivotant de trois pouces, la vidéo HD intégrale avec le focus automatique en continu et une mise au point automatique à 39 points.
Prix : 1079,99$

Alors que beaucoup de biens électroniques représentent des achats récurrents, qu’il faut renouveler après quelques années, un appareil photo reflex, avec ses objectifs, représente souvent un investissement à beaucoup plus long terme.

Un ensemble de départ peut coûter 600 $ ou 700 $, mais il est possible par la suite de le faire évoluer en fonction de ses besoins, en ajoutant des objectifs, ou en changeant seulement le boitier pour un de meilleure qualité, et en conservant tout le reste de son matériel.

Évidemment, l’appareil et les objectifs ne sont qu’un des éléments essentiels pour réussir ses photos. Le plus important demeure toujours le photographe lui-même! Alors gardez l’œil ouvert, et bonnes séances photos!

Intervenants

Stéphane Vaillancourt – Journaliste et blogueur– Letechnophile.net et la baladodiffusion Objectif numérique.
Éric Thibault, Conseiller-vendeur chez Lozeau.