Légitime dépense


Assurance contre le vol d’identité

Émission du 22 octobre 2012

Journaliste(s) à la recherche : Florence Riel St-Pierre

Votre institution financière vous a peut-être déjà proposé un service appelé « Alerte crédit » qui vise à vous protéger contre la fraude et le vol d’identité. Mais est-ce vraiment nécessaire? C’est ce que Légitime dépense a voulu savoir.

Thème(s) : Finances personnelles

Assurance contre le vol d’identité

Des institutions financières vous offrir peut-être un service appelé « Alerte crédit » qui vise à vous protéger contre la fraude et le vol d’identité.
Il s'agit souvent d'un service offert par un sous-traitant qui vérifie votre dossier de crédit tous les jours et vous informe de tout changement, comme les demandes de renseignements, l'ouverture de nouveaux comptes à votre nom et les demandes de changement d'adresse. Il vous transmet également tous les trois mois votre dossier de crédit.
Ce service peut coûter jusqu’à 20 $ par mois, soit près de 240 $ plus taxes par année.
Le hic? Ce service ne vous protège pas véritablement contre la fraude, sans compter que vous êtes déjà protégé contre une éventuelle fraude sur votre carte de crédit ou de débit.
En fait, dès que vous informez votre institution financière de la perte ou du vol de votre carte ou d'une fraude dans votre compte, vous ne pouvez être tenu responsable des pertes. Dans le pire des cas, la responsabilité d’un consommateur dont la carte de crédit a été perdue ou volée est limitée à la somme de 50 $.
Pour ce qui est de votre dossier de crédit, vous pouvez l'obtenir gratuitement, par la poste, auprès des principales agences d’évaluation de crédit, TransUnion et Équifax.
Et finalement, votre assurance habitation pourrait inclure un service d’assistance en cas de vol d’identité.
Donc, informez-vous et gardez vos sous pour un service dont vous avez vraiment besoin!

Pour en savoir plus :

« Payer pour se protéger contre le vol d'identité », Marc Tison, 12 juillet 2009, La Presse
http://affaires.lapresse.ca/economie/canada/200907/10/01-883208-payer-pour-se-proteger-contre-le-vol-didentite.php

« Assurances : 7 pièges à éviter », L’Actualité, 15 avril 2011, p. 51

Article 123 de la Loi sur la protection du consommateur
« En cas de perte ou de vol d'une carte de crédit, le consommateur ne peut être tenu responsable d'une dette découlant de l'usage de cette carte par un tiers après que l'émetteur a été avisé de la perte ou du vol par téléphone, télégraphe, avis écrit ou tout autre moyen. » http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2