Légitime dépense


Climatisation murale

Émission du 26 mars 2012

Si vous voulez profiter de la fraîcheur d’un climatiseur, mais que votre résidence n’est pas équipée d’un système de chauffage central, les appareils muraux constituent une bonne solution. Plus cher que l’appareil de fenêtre – entre 1 500 $ et 3 000 $ — il est en contrepartie beaucoup plus silencieux et efficace. Pour vous aider à choisir le modèle qui répond à vos besoins et un installateur compétent, Légitime dépense a préparé ce guide d’achat.

Thème(s) : Électroménagers

Climatisation murale

Vous voulez un climatiseur mais ne disposez pas d’un système de ventilation central et les modèles de fenêtres ne peuvent être installés chez vous? Le climatiseur mural constitue une bonne solution. Il est très populaire dans les nouveaux condominiums et parfait pour les appartements et les maisons unifamiliales. Nettement plus cher que l’appareil de fenêtre il est par contre plus silencieux et plus efficace. Pour vous aider à choisir le modèle qui répond à vos besoins et un installateur compétent, Légitime dépense a préparé ce guide d’achat.

Qu’est-ce qu’un climatiseur mural?

Le climatiseur mural, aussi appelé climatiseur bi-bloc comprend 2 éléments : un compresseur extérieur et un diffuseur d’air intérieur. Ce dernier s’installe en hauteur sur un mur intérieur, toujours le plus près possible du condenseur extérieur. Si le mur extérieur est éloigné, l’installation sera plus longue et plus complexe en raison de l’ajout de conduits. Si vous avez de nombreuses divisions et peu d’aires ouvertes et que vous climatisez toutes les pièces, vous devrez opter pour un appareil multizone; c’est-à-dire un condenseur extérieur et plusieurs unités murales à l’intérieur.

Quoi vérifier avant d’acheter?

Vous aurez besoin de l’expertise d'entrepreneurs professionnels pour l’installation. Mais attention! Avant signer un contrat, quelques précautions sont nécessaires. Comme consommateur, il est vraiment important de vérifier si l’entreprise avec laquelle vous faites affaire est enregistrée à la Régie du bâtiment du Québec dans le secteur de la réfrigération. Vous pouvez faire les vérifications sur leur site Internet ou en téléphonant. Il est aussi préférable de contacter l’Office de protection du consommateur pour voir s’il existe des plaintes contre l’entreprise. Les experts conseillent également de faire attention aux vendeurs itinérants.

Selon la superficie de votre résidence, vous devrez calculer la puissance de l’appareil dont vous avez besoin. Celle-ci est calculée en BTU (Brithis Thermal Unit). Le choix de la puissance dépend de la configuration de votre demeure et du degré de confort que vous souhaitez.

Comme votre condenseur sera installé à l’extérieur, comportez-vous en citoyen responsable et informez-vous des règlements municipaux, histoire de ne pas trop embêter vos voisins avec le bruit. Et si vous habitez un condominium, certaines règles s’appliquent alors il vaut mieux vérifier avant l’achat.

Pour éviter les mauvaises surprises; assurez-vous que les appareils que l'on vous propose soient distribués au Québec ou au Canada. Advenant un bris ou une réparation, les pièces sont ainsi facilement disponibles pour l'entrepreneur.

Garantie, service après-vente et entretien

D’un appareil à l’autre, les garanties varient de cinq à dix ans pour les pièces et les compresseurs et d’un an à dix ans pour la main d’œuvre. Les entreprises offrent souvent un service après-vente mais qui n’inclut pas, la plupart du temps, les frais de déplacement et de diagnostic.

Pour une plus longue durée de vie, le consommateur doit aussi bien entretenir le climatiseur. Les filtres de l’appareil à l’intérieur de la maison doivent être nettoyés régulièrement à l’eau savonneuse. Pour l’appareil extérieur, il suffit de nettoyer avec le boyau d’arrosage en ayant pris soin de couper le courant.

Mais surtout, n’attendez pas la canicule pour acheter ou pour entretenir votre appareil, car c’est la saison la plus intense de l’industrie! Si vous voulez avoir un excellent service, les spécialistes affirment que l’automne et les mois d’avril et mai sont les meilleures périodes pour faire de bons achats et obtenir une bonne installation. Bonne canicule!

Intervenants

Chantal Demers, directrice générale, Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid.

Marcel Sicard, propriétaire Climco climatisation et chauffage.

Liens utiles

Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid
http://www.cetaf.qc.ca

Office de la protection du consommateur :
http://www.opc.gouv.qc.ca/

Régie du bâtiment du Québec :
http://www.rbq.gouv.qc.ca/

Climco climatisation et chauffage
http://www.climco.ca/