Légitime dépense


Insonorisation

Émission du 5 mars 2012

Journaliste(s) à la recherche : Catherine Harel-Bourdon

Vous n’en pouvez plus d’entendre la guitare électrique du voisin du haut ou de marcher pieds nus pour ne pas gêner celui du bas? Il est peut-être temps de penser à insonoriser votre maison. Étonnamment, ce sont les fuites d’air et les vibrations qui brisent votre quiétude. Il faut donc insonoriser murs, plafonds et planchers. Légitime dépense s’est intéressé aux meilleurs produits et techniques pour mettre fin aux bruits dérangeants.

Thème(s) : Habitation: construction, rénovation et entretien

Insonorisation

Vous n’en pouvez plus d’entendre la guitare électrique du voisin du haut ou de marcher pieds nus pour ne pas gêner celui du bas? Il est peut-être temps de penser à insonoriser votre maison. Étonnamment, ce sont les fuites d’air et les vibrations qui brisent votre quiétude. Il faut donc insonoriser murs, plafonds et planchers. Quels sont les meilleurs produits et techniques et comment procéder si on veut le faire soi-même Légitime dépense s’est penché sur la question.

Les bruits et l’indice de transmission sonore

Pour mieux comprendre nos besoins en insonorisation, il faut déterminer d’abord le niveau de bruit dans notre résidence. Le bruit est mesuré en décibels. Un avion à réaction fait environ 110dB, une conversation à voix haute tourne aux alentours de 60dB tandis qu’un réfrigérateur produit 40 dB.

Le but de l’insonorisation est de diminuer au maximum les bruits susceptibles de déranger notre environnement sonore. Il faut d’abord bien identifier la source du bruit : est-ce un bruit d’impact comme les pas ou un bruit de voix? Le bruit c’est un peu comme de l’eau. S’il y a une faiblesse quelque part, l’air ou la vibration va s’y faufiler.

L’Indice de transmission sonore (ITS) c’est la capacité d’une cloison à s’opposer au passage des bruits aériens. On le nomme en anglais STC pour Sound Transmission Class. Le code de construction qui date de 2005 impose un ITS de 50 pour les murs entre les résidences mitoyennes. Ce qui n’est pas toujours suffisant.

Les matériaux qui permettent une meilleure insonorisation

Pour bien insonoriser une pièce ou un appartement, il existe quelques principes fondamentaux à considérer avant d’entreprendre le travail c'est-à-dire la masse, la désolidarisation et l’effet tambour. Il faut que le matériau d’isolation détienne une certaine masse, car plus il est lourd et plus il isole.

Deuxièmement, la désolidarisation permet d’éviter les contacts rigides afin d’empêcher la propagation des vibrations d’un endroit à l’autre.

Et finalement, il faut éviter l’effet tambour qui provient de la conception de l’insonorisation des murs ou des planchers.

Plusieurs façons de procéder s’offrent à vous et des dizaines de matériaux existent sur le marché.

La laine isolante

Installée entre les murs mitoyens elle peut aussi être utilisée entre les pièces d’une maison pour couper le bruit dans une chambre par exemple. On peut aussi utiliser les matelas en fibre de roche ou en fibre de verre.

Méfiez-vous des laines acoustiques sur le marché comme Quiet Zone ou Safe’n’Sound, car l’augmentation de performance acoustique n’est pas assurée et cela ne vaut pas nécessairement la peine de payer plus cher. Une laine isolante traditionnelle fera tout aussi bien l’affaire.

Comme isolant acoustique, on utilise souvent la cellulose qui est soufflée dans les murs et qui est écologique. Elle est composée de résidus de papier recyclé que l’on rend ignifuge. Cette méthode est largement utilisée par les constructeurs. Les spécialistes soutiennent cependant que la cellulose réduit de beaucoup les bruits aériens, mais beaucoup moins les bruits d’impacts comme les pas.

Les barres résilientes

Ce système permet l’absorption des vibrations en réduisant le contact entre les panneaux de gypse et les colombages. C’est généralement ce que l’on utilise pour isoler le plafond. Les barres résilientes permettent de séparer les éléments ou de désolidariser et donc d’éviter les vibrations. Si vous êtes un bricoleur, elles sont relativement faciles à installer. Si votre plafond est à nu, vous pouvez en profiter pour ajouter de la laine isolante et des panneaux acoustiques avant de le recouvrir de feuilles de gypses.

Vous pouvez aussi choisir de viser deux épaisseurs de gypse, mais pour que cela fonctionne il vous faudra installer une bonne laine. Idéalement, on prend des panneaux de gypse 5/8 po d’épaisseur de type X (ProRoc par exemple) qui a une masse supérieure au panneau régulier. Généralement pour améliorer l’insonorisation, on ajoute un scellant acoustique particulièrement dans le bas des murs, avant de visser les panneaux de gypse.

Membrane acoustique

Le rôle de la membrane acoustique est de réduire la transmission des bruits d’impact (pas, frottement d’une patte de chaise, etc.). Il existe des membranes de plusieurs matières que ce soit la mousse alvéolée, le caoutchouc, la fibre de coton ou le polyéthylène. On doit la choisir ni trop épaisse ni trop molle, car sinon, les joints bouvetés des planches bougeront sous les pas avec un mouvement de charnière et à la longue les languettes des lames de plancher fissureront. On peut acheter des membranes comme Sono-Green et Sono-Pro.

Les prix des matériaux

L’injection de cellulose coûte environ 1,00 $ du pied carré dans une résidence neuve lorsqu’on injecte une épaisseur de 9 à 12 pouces. Lorsqu’on veut le faire dans une résidence déjà construite, il vous coûtera environ 2,00 $ le pied carré, car l’entrepreneur doit percer des trous dans les murs et plafonds pour y injecter un minimum de 12 pouces de cellulose. Il vous restera ensuite à plâtrer et peinturer votre pièce.

La laine de verre de 15 pouces coûte entre 30 $ et 35 $ pour couvrir entre 50 et 88 pieds carrés. Pour une laine isolante de 23 pouces, on compte de 45 $ à 50 $ pour couvrir une surface de 75 à 135 pieds carrés.

Les panneaux acoustiques se détaillent entre 15 $ et 25 $ pour un 4 x 8 donc 32 pieds carrés.

Les barres résilientes coûtent autour de 4,00 $ pour 12 pieds linéaires.

Du côté du gypse, un panneau de 5 /8 po de type X coûte 15 $ pour un 4 x 8 donc 32 pieds carrés.

Les prix pour les membranes acoustiques qu’on utilise pour le plancher varient selon le modèle, la marque et la qualité, mais généralement les coûts se situent entre 0,70 $ à 2,50 $ le pied carré.

Sachez finalement qu’il coûte environ 1 000 $ pour recevoir les conseils d’un acousticien et la réalisation d’un test pour mesurer l’indice de bruit de votre habitation et vous recommander des solutions. Pour certains ce ne sera pas exorbitant pour acheter la paix avec ses voisins!

Intervenants :

Yves Perrier, expert-conseil en bâtiment.

Dino Mariotti, directeur ventes et service technique, Igloo Cellulose.

Pour en savoir plus :

Protégez-vous
Un article sur l’insonorisation
http://www.protegez-vous.ca/maison-et-environnement/bruit-2011/comment-insonoriser-son-habitation.html

Le guide d’Yves Perrier :
http://www.guideperrier.com/index.php/catalogue/category?id=1956

Igloo cellulose :
http://www.cellulose.com/accueil.html?Itemid=47

Rona
Insonoriser le plafond
http://www.rona.ca/projet/~insonoriser-plafond-1145_!insonoriser

Rona
Insonoriser un mur
http://www.rona.ca/contenu/insonoriser-mur_peinture-gypse-finition_renovation

Isolation 4 saisons :
http://www.isolation4saisons.calls.net/