Légitime dépense


Choisir un conseiller financier

Émission du 16 janvier 2012

Journaliste(s) à la recherche : Catherine Harel-Bourdon

Choisir un conseiller financier ne doit pas se faire à la légère. Avant de retenir les services de la personne à qui vous remettrez vos économies, Légitime dépense dresse une liste des 5 questions essentielles à poser aux candidats. Cela pourrait vous éviter de voir couler vos épargnes !

Thème(s) : Finances personnelles

Choisir un conseiller financier

Choisir un conseiller financier ne doit pas se faire à la légère. Avant de retenir les services de la personne à qui vous remettrez vos économies, voici 5 questions indispensables.

1. Êtes-vous inscrit auprès de l’autorité des marchés financiers?
Au départ, pour trouver un bon conseiller financier, il faut vérifier que celui-ci soit enregistré à l’Autorité des marchés financiers (AMF) mais aussi au bon titre, c'est-à-dire que si vous parlez d’investissement, vous n’irez pas chercher quelqu’un spécialisé en assurances. Vous pouvez aussi faire des vérifications à la Chambre de sécurité financière qui répond aux aspects déontologiques et à la formation des membres.

2. Quelle sera la rémunération du conseiller?
Vous pouvez demander le type de rémunération de votre éventuel conseiller : salaire d’une institution financière, honoraires fixes, commissions ou frais de courtage? Informez-vous sur les liens professionnels du conseiller : travaille-t-il avec une seule entreprise ou plusieurs? Normalement, les conseillers privilégient un portefeuille comportant une variété de véhicules financiers en fonction du profil et des attentes des clients.

3. Établirez-vous mon profil financier?
Le conseiller doit établir votre avenir financier. Le professionnel doit vous poser une série de questions pour savoir qui vous êtes, quels sont vos objectifs, votre tolérance aux risques, votre situation financière, vos plans pour le futur, par exemple une retraite plus tôt ou tard, ce qui lui permettra de déterminer votre profil financier. Avec ces questions, le conseiller pourra aménager un plan adéquat. N’hésitez surtout pas à poser des questions pour que votre planification puisse ressembler à ce que vous espérez pour le futur.

4. Comment atteindrez-vous mes objectifs?
Votre conseiller financier doit vous expliquer comment il compte atteindre vos objectifs. Il est important de recevoir un prospectus, ce fameux document dans lequel vous allez retrouver toutes les informations. On doit y retrouver les véhicules de placement identifiés pour faire fructifier votre argent et de quelle façon vous allez recevoir l’information : par voie électronique, lors de rencontres ou au téléphone. Il est aussi important de savoir à quelle fréquence vous recevrez les informations : aux deux semaines, mensuelles, aux six mois, une fois par année… On devrait aussi y retrouver les modes de rémunération ou les frais. Méfiez-vous des gens qui vous promettent de faire beaucoup d’argent très rapidement.


5. Quelle sera la fréquence de nos rencontres?

La qualité première d’un conseiller financier, outre son intégrité, est sûrement son accessibilité. Celui-ci est au service du client, il faut donc dès le départ s’assurer de sa rapidité à vous écrire, à répondre à vos questions, à vous recontacter lorsque vous lui laissez un message. Le conseiller financier se doit de répondre de façon satisfaisante à vos interrogations et de vous informer des modalités de vos rencontres.


Intervenant

Sylvain Théberge, responsable des relations médias, Autorité des marchés financiers.

Liens utiles

AMF
Pour vérifier la liste des conseillers financiers inscrits à l’AMF :
http://www.lautorite.qc.ca

Chambre de la sécurité financière
Formation des membres et aspects déontologiques :
http://www.chambresf.com/

Institut québécois de planification financière
http://www.iqpf.org