Légitime dépense


Assurances : on réclame ou non?

Émission du 10 octobre 2011

Journaliste(s) à la recherche : Dominique Sémery

Vous déclarez un petit accident de voiture et voilà que votre prime annuelle augmente l’année suivante. En cas de sinistre, vaut-il mieux payer la facture ou la repasser à son assureur ? À moins d’être protégée par une assurance qui « pardonne » Légitime dépense a constaté qu’il est préférable de ne demander une indemnisation que lors de dommages très coûteux ou lors d’un vol. Le reste du temps, il est préférable de payer de votre poche, même si vous êtes assuré !

Thème(s) : Automobile et autres transports , Finances personnelles

Assurances : on réclame ou non?

Votre prime d’assurance auto vient d’augmenter encore cette année ? Pourtant, votre dossier ne comporte que quelques réclamations mineures pour des dommages dont vous n’étiez pas responsable. À quoi bon demander un remboursement pour des dommages si c’est pour les payer ensuite par des primes plus élevées. Légitime dépense s’est donc demandé s’il est préférable de payer de sa poche lors d’un accident ou refiler la facture à son assureur.

1. Méthode de calcul de primes

Tout d’abord, il faut comprendre comment les compagnies d’assurance calculent les primes. Toutes les compagnies d’assurance fonctionnent de la même façon.

La façon de calculer les primes se fait en tenant compte des critères suivants :

L'endroit où vous habitez ;
Le type de véhicule que vous conduisez ;
L'usage que vous faites de votre véhicule ;
Votre groupe statistique ; âge, genre, etc
Et surtout votre dossier de conduite.

2. Quels types de réclamations font augmenter les primes et de combien ?

Toutes les réclamations à la longue font augmenter les primes, mais pas toutes d’un coup. Une réclamation responsable et une non responsable n’ont pas le même impact sur la prime. Les réclamations qu’on appelle accessoires, donc très petites comme un bris de vitre, ne donnent pas toujours des pénalités, certains assureurs vont accepter des réparations de bris de vitre et ne les compteront pas. Il y aura aussi parfois selon les compagnies des pardons pour la 1e réclamation.

Si vous avez 2 réclamations de bris vitre (et non pas remplacement), non responsables, c’est peu pénalisé ;

Si vous avez 2 réclamations responsables, vous risquez d’être fortement pénalisé;

Si vous 2 réclamations hybrides (1 responsable et 1 non responsable ou encore 1 non responsable et 1 bris de vitre etc.) peuvent être peu pénalisées.

Mais à partir d’une période de 3 années consécutives, si on a une fréquence de plus d’une réclamation, les assureurs deviennent très sévères. Donc c’est la nature et la fréquence des accidents qui influent sur l’augmentation des primes.

3. Vaut-il mieux ne pas réclamer ?

Avec un client qui réclame 4 ou 5 fois en 2 ans, les assureurs perdent de l’argent. Pour ne pas pénaliser les bons clients, ils préfèrent augmenter substantiellement les primes du fautif, parfois de 100 % ou 200%. Les gens se plaignent, mais c’est ce qui arrive quand on réclame sans arrêt pour des incidents de moindre importance.

Souvent donc, il n’est pas avantageux de réclamer pour certains accidents. Idéalement, ne réclamez pas, si vous en avez les moyens, pour des dommages de moins de mille dollars afin de conserver votre dossier de conducteur vierge le plus longtemps possible. Conservez vos réclamations pour des accidents grave ou lors d’un vol. Avant de demander de l’argent à votre assurance, tenez compte du montant de la franchise et évaluer l’effet qu’aura une réclamation sur votre prime lorsque viendra le renouvellement de votre police.

Intervenants / Participants

Louis Cyr
Consultant et courtier d'assurances

Line Crevier
Dir. adj.
Services aux membres et aux consommateurs
Bureau d'assurance du Canada

Liens utiles

http://www.bac-quebec.qc.ca/