Légitime dépense


Investissements frauduleux sur le Web

Émission du 7 février 2011

Journaliste(s) à la recherche : Dominique Sémery

Les fraudes financières peuvent prendre toutes sortes de formes. Internet est particulièrement populaire pour les fraudeurs qui n’hésitent pas à utiliser tous les moyens possibles pour vous soutirer de l’argent. Voici comment éviter de vous faire prendre au piège.

Thème(s) : Divers , Publicité, marketing et pratiques commerciales

Investissements frauduleux sur le Web

En ces temps difficiles où l’économie peine à se rétablir, il peut être tentant de jouer les investisseurs et de se laisser séduire par des possibilités de rendements mirobolants. Mais attention ! Ces publicités, que l’on retrouve la plupart du temps sur les pages de sites web réputés traitant de finance, sont plus que douteuses et la méfiance est de mise nous dit l’Autorité des marché financiers.

À quoi ressemblent ces annonces douteuses ?

« En ce moment, il y a des compagnies actives dans le secteur très névralgique des devises étrangères, nous met en garde Sylvain Théberge, porte parole de l’Autorité des marchés financier. C’est un secteur extrêmement pointu où il faut avoir des connaissances très poussées, mais quand c’est présenté sous un angle très alléchant, cela peut attirer des investisseurs moins chevronnés. Ces entreprises font affaire avec des sites internet spécialisés très populaires comme des journaux en ligne. On peut souvent lire « investissement avec rendement très importants ». Il n’est par rare de voir des rendements allant jusqu'à 500%. Ils nous poussent à agir très rapidement et à profiter du momemtum. Si on clique, on entre dans l’engrenage. Souvent ils nous demandent d’envoyer de l’argent, des informations sur notre compte bancaire etc… Dans le cas de certaines compagnies que nous avons identifiées, il nous a été impossible de retracer une adresse postale. Nous sommes dans une espèce de néant. »

Qu’est-ce qu’il faut vérifier avant de s’inscrire sur ces sites ?

« Avant de s’engager, il faut vérifier certaines choses, conseille Sylvain Théberge :
o Il faut d’abord se méfier des annonces qui proposent des rendements entre 30% et 500%, car dans l’état actuel de l’économie c’est souvent de la poudre aux yeux. C’est un réflexe élémentaire à avoir.

o Comme on n’a pas de représentant devant soi, qu’il n’y a pas de personne physique donc il faut s’informer pour savoir si cette compagnie est inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers

Si cette compagnie n’est pas enregistrée auprès de l’AMF, précise-t-il, elle est dans l’illégalité. Même s’il s’agit d’une compagnie américaine par exemple, à partir du moment où il y a sollicitation auprès d’investisseurs ici au Québec, cette compagnie doit être enregistrée et respecter la réglementation en vigueur au Québec. On peut donc faire les vérifications sur le site de l’AMF ou encore téléphoner. »

Quelle sont les mesures prises par l’AMF ?

« De nos jours, on peut être un courtier en Australie et avoir des clients en Gaspésie, dit-il. Avec l’Internet dans tous les foyers, l’infiltration est forte, et c’est un véritable défi pour les régulateurs et les organisations internationales qui se penchent sur ces aspects à savoir qui a juridiction sur quoi et qui peut intervenir sur quoi ? Donc il y a des protocoles et des ententes qui commencent à être signés. Mais vous ne pouvez pas évidemment empêcher quelqu’un qui veut annoncer sur un site connu de le faire, ce n’est pas leur rôle de faire une enquête sur la viabilité de leurs annonceurs. »

« À l’AMF, depuis plus d’un an, nous faisons une cyber surveillance et nous faisons des mises en garde à la population. Nous publions les noms des sites douteux, et au besoin, nous pouvons intervenir pour obtenir des ordonnances de blocage, mais c’est aux gens à s’assurer qu’ils ont tous les outils en mains avant de se lancer dans aventures qui peuvent s’avérer parfois catastrophiques. »

Que faire si on s’est fait prendre ?

« Si on a de l’argent en trop et que l’on désire tenter sa chance, dit Sylvain Théberge, tout le monde est libre de faire ce qu’il veut avec son argent, sauf que si on s’embarque là-dedans et que l’on s’aperçoit après coup que les choses se compliquent, que l’on n’a plus de nouvelles, et qu’ils sont est en train de faire des choses sans notre consentement, il faut contacter l’AMF, sauf qu’il est clair que s’il y a déjà eu de l’argent d’investit, il est sans doute trop tard. »

Comment s’y prendre pour investir de façon sécuritaire ?

« Il existe de nombreux sites sécurisé où l’on peut faire des investissements en ligne. Ils sont généralement reliés à une institution financière ou à des compagnies de courtage reconnues. C’est un secteur qui gagne du terrain et on encourage d’ailleurs les gens à le faire, conclu-t-il ».

Intervenant :

Sylvain Théberge
Porte-parole de l’Autorité des marchés financiers

Liens utiles

AMF
http://www.lautorite.qc.ca/fr/mises-en-garde.html
Vous trouverez la liste des mises en garde sur le site de l’AMF :

La Presse Affaires
http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/technologie/201010/07/01-4330313-alerte-contre-une-douzaine-de-sites-web-dinvestissement.php
Alerte contre des sites Web d’investissement