Légitime dépense


Choisir une chaise de bureau

Émission du 31 janvier 2011

Journaliste(s) à la recherche : Mathieu Paiement

Être bien assis lorsqu’on travaille à son bureau est essentiel. Vous éviterez les maux de dos et les mauvaises surprises, et vous augmenterez votre productivité. De la même façon que vous n’achetez pas le premier matelas que vous voyez, vous devez porter une attention particulière à l’achat d’une chaise de bureau. Légitime dépense a préparé un guide d’achat indispensable pour vous aider à mieux choisir un siège de travail.

Thème(s) : Ameublement

Choisir une chaise de bureau

De nos jours, nous restons des heures devant l’ordinateur. Ceux qui s’en servent au travail passent probablement plus de temps sur leur chaise de bureau que dans leur lit. Pourquoi alors ne prend-t-on pas autant de soin à choisir l’un que l’autre ? Sommes-nous bien assis ? Négligeons-nous notre santé ?

Une chaise mal adaptée causera d’abord de l’inconfort, ce qui influera négativement sur la productivité en raison de la multiplication des interruptions dans le travail. Avec le temps, ce malaise pourra dégénérer en véritables problèmes de santé : Douleurs chroniques au dos, problèmes de circulation dans les membres inférieurs (engourdissements, rétention, varices…) et d’articulation dans les membres supérieurs (maux de cou, d’épaules et tendinites…) Le choix d’une chaise de bureau est donc indéniablement une affaire de santé.

Avant de magasiner

A priori, il faut considérer trois choses qui devraient nécessairement influencer votre choix : D’abord, il est essentiel que vous respectiez vos dimensions physiques. Un joueur de basketball, par exemple, aura des besoins bien particuliers ! Il faut ensuite que vous regardiez votre environnement de travail et que vous réfléchissiez au travail que vous allez faire dans cette chaise. Une secrétaire n’utilisera pas la même chaise qu’un assembleur de machinerie ! Enfin, il importe que vous teniez en compte le temps que vous allez passer assis dans cette chaise. Vous en servirez vous quelques minutes par jour, quand vous prenez vos courriels, ou y passerez-vous vos grandes journées?

En magasin

Lorsque vous magasinerez votre chaise de bureau, il sera bien sûr primordial de l’essayer. Pour mieux faire votre choix, sachez que le rôle de la chaise de bureau est de supporter suffisamment le corps afin que les muscles n’aient pas à travailler. Ainsi, il y a trois supports à surveiller absolument :

1. L’assise : Les cuisses et les fesses doivent être bien supportées afin d’enlever la tension sur le bas du dos.
2. Le support du dossier : Il faut que la courbe du dossier corresponde au creux lombaire pour bien supporter la colonne.
3. Le support des accoudoirs : Il importe que les bras retombent bien, à 90 degrés, afin d’éviter les tensions dans les épaules et le cou.

C’est afin de répondre à ces critères que les chaises ergonomiques sont ajustables. Les ajustements qui correspondent aux trois zones à supporter sont indispensables :

1. La hauteur du siège : Pour que les pieds reposent bien au sol et que les yeux arrivent à la hauteur de l’écran, surtout si le bureau n’est pas ajustable.
2. La hauteur du dossier : Afin que le renflement dorsal arrive à la hauteur du creux lombaire et que le dos soit supporté jusqu’aux omoplates.
3. La hauteur des accoudoirs : Dans le but que les avant-bras reposent sans tension sur les épaules et, éventuellement, qu’on puisse les descendre pour se rapprocher du bureau.

D’autres ajustements intéressants sont inclus sur certains modèles et méritent attention. Si vous passerez de longues heures dans la chaise, considérez l’inclinaison centrale, qui permet de se basculer en arrière, ce qui est idéal pour se détendre. Les plus grands devraient penser au siège coulissant, qui permet d’obtenir plus de profondeur pour les grandes jambes. Les femmes aux épaules plus étroites pourraient tirer avantage des accoudoirs qui peuvent se resserrer en largeur, afin que les bras soient supportés tout en demeurant proches du corps.

Gammes et prix

Le nombre limité d’ajustements est justement une des caractéristiques des produits d’entrée de gamme. Peu chères, leur prix oscillant entre 100 et 200 $, ces chaises ne sont toutefois pas idéales pour un usage soutenu. Pour obtenir tous les ajustements nécessaires, et peut-être plus, attendez vous à payer un peu plus cher. Il en va de votre confort à long terme.

Cela dit, certaines caractéristiques peuvent faire gonfler la facture. Par exemple, si vous optez pour un rembourrage en
mousse-mémoire, semblable à celle utilisée dans la fabrication de certains matelas, vous paierez une cinquantaine de dollars de plus. Et si vous deviez arrêter votre choix sur un revêtement en cuir plutôt qu’en tissus, c’est 200 $ de plus qu’il vous en coûterait.

D’ailleurs, c’est ce genre de détails qui justifie le prix élevé de certaines chaises. En effet, entre les chaises de milieu et de haut de gamme, les mécanismes sont généralement similaires. Dès lors, c’est le design qui fait que certaines chaises coûtent plus de 500 $, ce que vous n’avez assurément pas à payer pour être confortable !

Recommandations

Pour éviter d’acheter une chaise au coût alléchant mais au confort déficient ou de dépenser pour le look plutôt que pour de la qualité, privilégiez les commerces spécialisés en ameublement de bureau. Sur place, des conseillers qui s'y connaissent pourront vous aider à choisir une chaise idéale pour vous tout en fournissant l'information nécessaire. Pas besoin d’avoir la tête à Papineau pour jouer avec les cinq ou six manettes et molettes d’ajustement d’une chaise de bureau. Cela dit, le faire une fois en présence d’un spécialiste risque fort de vous faciliter la vie une fois revenu à la maison avec la chaise.

Fait à souligner, dans certains commerces, vous trouverez de très bonnes chaises qui sont fabriquées au Canada. Par exemple, certains vendeurs vous recommanderont la Chevron II, de Global, une chaise de milieu de gamme à la fois complète et abordable. Le Québec n’est pas en reste puisque des compagnies comme ErgoCentric et Bouty, qui fabriquent des chaises de qualité supérieure, ont la cote chez les experts.

Fabriquée au Québec, au Canada ou ailleurs, une chaise de bureau devrait normalement durer longtemps. Les bons produits sont généralement garantis cinq ans pour ce qui est en métal, notamment les mécanismes, et trois ans pour le reste, rembourrage et recouvrement. Une bonne chaise vous durera en fait une dizaine d’années.

Si vous travaillez 10 ans sur la même chaise, c’est l’équivalent de deux ans et demi en position assise. Ça vaut donc la peine de bien choisir votre chaise de bureau et d’y investir ce qu’il faut!

Intervenants

Patrick Vincent
Ergonome C.C.P.E.
Vincent Ergonomie

Ginette De Bellefeuille
Représentante mobilier corporatif
Fournitures de bureau Denis

Liens utiles

Vincent Ergonomie
http://www.vincentergonomie.com/

Fournitures de bureau Denis
http://www.denis.ca/

Bouty
http://www.bouty.com/

ErgoCentric
http://www.ergocentric.com/

Global
http://www.globaltotaloffice.com/gu_2010/control.php?ref=home

Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail
http://www.cchst.ca/oshanswers/ergonomics/office/chair_adjusting.html

Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec
http://www.csst.qc.ca/NR/rdonlyres/7D2E367C-2E45-4647-AB3A-AD910D0068EF/6805/DC_500_114_web1.pdf