Légitime dépense


Mini entrepôt

Émission du 10 janvier 2011

Journaliste(s) à la recherche : Dominique Sémery

Votre sous-sol déborde, vous n’avez pas de rangement pour entreposer vos meubles de terrasse ou vous partez temporairement à l’étranger ? Quelque soient les raisons, il peut arriver que l’on ait besoin d’espace supplémentaire pour entreposer nos biens. Les compagnies d’entreposage l’ont bien compris et l’offre de mini entrepôts est considérable. Mais, que faut-il considérer avant de louer un mini entrepôt ? Légitime dépense a fait l’exercice !

Thème(s) : Ameublement , Divers , Habitation: construction, rénovation et entretien

Mini entrepôt

C’est un domaine en pleine expansion, on les voit pousser partout comme des champignons, souvent au bord des autoroutes : les mini-entrepôts ! Il y a près de 200 mini-entrepôts au Québec (soit 1pc d’espace disponible par habitant), et même si on trouve qu’ils défigurent le paysage, ils répondent à des besoins bien réels.

«Pour des particuliers, les mini-entrepôts servent en cas de déménagement, de rénovation, au moment de décès de parents, en attendant de disposer des biens, dit Savannah Quesnel organisatrice professionnelle. On peut également remiser les objets saisonniers, les skis, les canots, les meubles de jardin, les pneus etc…. »

« Notre clientèle est constituée de 70 % de particuliers et 30 % de commercial, précise Patrice Robidoux, gestionnaire d’entrepôts chez Dépotium, une des plus importantes compagnies de mini-entrepôts au Québec. »

« On peut avoir besoin d’un mini-entrepôt quand on déménage et que notre nouvelle résidence n’est pas prête, dit-il, si on déménage à l’étranger pour un contrat à durée déterminée, quand on se sépare, lorsque les nouveaux couples décident d’habiter ensemble, etc… Les commerçants en ont aussi besoin quand leur arrière boutique n’est pas assez grande. Les représentants de commerce peuvent entreposer leurs échantillons, etc…. »

Comment choisir ?

Si l’on a besoin d’un mini-entrepôt, le choix ne manque pas, mais avant de contacter différentes compagnies, il faut se poser quelques questions pour cerner ses besoins :

« Si on envisage d’entreposer des biens, il faut savoir pour combien de temps, estimer l’espace dont on va avoir besoin et si on va vouloir accéder régulièrement à nos affaires, dit Savannah Quesnel. Est-ce que l’on a besoin d’un endroit chauffé ou pas ? Il faut estimer la valeur des biens à entreposer versus le coût de location du mini-entrepôt. Il y a du court, moyen et long terme. Pour le long terme, il faut vraiment que cela vaille la peine à cause de l’investissement que cela implique. »

« Les mini-entrepôts, la plupart du temps, ont des tailles qui varient entre 25 pc à plus de 600 pc précise M. Robidoux. En générale on peut vous aider à évaluer la grandeur dont vous avez besoin. Il y en a des chauffés, des non-chauffés, avec accès jour et nuit et fin de semaine ou juste aux heures d’ouvertures normales. Il y a des mini-entrepôts qui ressemblent à des garages pour ranger des véhicules motorisés ou même des bateaux et il y a des entrepôts dans des immeubles à étages. En général, ils sont construits en béton et en acier. »

À vérifier avant de louer un mini-entrepôt

Une fois que l’on connait ses besoins, on peut commencer à chercher le mini-entrepôt qui prendra soin de nos biens.

« Tous les mini-entrepôts ne se valent pas, nous met en garde Mme Quesnel, voici les aspects importants que vous devriez prendre en considération avant de louer :

Proximité : si on doit y accéder régulièrement, il faut qu’il soit proche. Si on est parti pendant 2 ans, on peut le louer à l’extérieur de la ville et ça sera moins cher.
Périodes d’accès : 24/7 ou pas, cela dépend de nos besoins. Les endroits qui ont des horaires plus restreints coûtent moins chers.
Température, climatisation, humidité. Vous pouvez ou non avoir besoin d’un endroit chauffé, et même climatisé l’été. Si l’endroit est humide cela peut endommager vos biens comme les livres, les revêtements de tissu, le bois exotique, etc..
Hygiène, vermine. Examinez la propreté des lieux. Est-ce qu’il y a des poubelles ? Est-ce que la compagnie fait des traitements préventifs ?
Quai de chargement, monte-charge, marquise. Cela peut être important quand on fait des déménagements l’hiver ou sous la pluie. Il est important qu’il y ait des quais de débarquement en nombre suffisant. Il faut aussi qu’il y ait un monte-charge assez grand et en bon état.
Est-ce qu’il y a du stationnement gratuit ?
Largeur des portes : c’est important pour pouvoir rentrer facilement les gros meubles
Matériaux du local : béton, acier ? Ces matériaux résistent mieux aux incendies
Sécurité jour et nuit, intérieur et extérieur, intercom, etc
Éclairage. C’est important, pour le sentiment de sécurité, que les couloirs soient bien éclairés et pour la commodité, que chaque local soit bien éclairé
• Si on doit y aller souvent, entrer et sortir beaucoup d’objets, c’est une bonne idée de s’assurer que le monte-charge ne soit pas trop loin de notre local, parfois le mieux est d’être au R-D-C. Par contre certaines compagnies chargent plus cher selon les étages.

Comment le remplir ?

Une fois que l’on a choisit son entrepôt, il y a des façons de tirer le maximum de l’espace disponible. Voici quelques conseils pour bien remplir notre mini-entrepôt

« Il est bien d’utiliser des vraies boîtes de déménagement car elles sont conçues pour cela, conseille Savannah Quesnel. Ne pas trop les remplir. Bien les identifier. Remplir les vides dans les boîtes avec des serviettes au lieu de papier journal car plus écologique. On protège le tout correctement Mettre les objets les plus lourds vers le bas. On met les meubles dans le fond. On démonte les meubles le plus possible. On met les choses dont on va avoir besoin fréquemment près de l’entrée. »

«On peut y mettre ce que l’on veut, averti Patrice Robidoux, sauf :

• la nourriture, les produits chimiques comme la peinture, les solvants, les explosifs, les bonbonnes de gaz des barbecues
• Retirer l’essence des tondeuses, motos etc…
• On ne peut pas travailler dans les mini-entrepôts ni le transformer en atelier ou en garçonnière !
• De plus il faudrait faire le ménage de ses affaires avant de les entreposer. Il arrive souvent que les personnes le fassent après, au moment de les vider. Ils économiseraient de l’argent.
• Laisser les portes des électroménagers comme frigo et congélateur entrouvertes
• Enlever les piles des objets électroniques, les cartouches d’encre des imprimantes.»

Combien est-ce que ça coûte ?

En général, les mini-entrepôts se louent au mois. Nous avons pris l’exemple d’un entrepôt de 50pc et nous avons demandé des prix à différentes compagnies au Québec.

Pour un mini-entrepôt de 50 pc – 1 mois – chauffé - accès jour et soir du lundi au samedi :

• À Montréal et en banlieue, il faut compter 90 $/mois, mais on en trouve aussi à 70 $/mois et à 120 $/mois, donc il faut magasiner.
• Plus on s’éloigne, moins cela coûte cher. Par exemple à Rimouski cela peut coûter 75 $ /mois, à Sherbrooke 80 $/mois, à Joliette 60 $ /mois.
• Les taxes ne sont pas incluses dans ces prix

Pour y avoir accès 24/7 il faut parfois payer un supplément : environ 100 $ au lieu de 90 $. Certaines entreprises chargent 25 $ pour une clé magnétique. Les politiques varient d’une compagnie à l’autre, d’où l’importance de bien s’informer.

Si vous n’avez pas besoin d’un local chauffé, ça sera aussi moins cher : 66 $ au lieu de 90 $

Mais attention aux frais cachés, certaines compagnies vous demandent des frais d’ouverture de dossier ou vous obligent à acheter leur cadenas.

En ce qui concerne les assurances, plusieurs compagnies vous obligent à acheter leurs assurances, alors que d’autres vous laissent la responsabilité d’assurer vous-même vos biens ou pas. Elles peuvent parfois exiger la preuve que vous êtes assurés. Votre compagnie d’assurance peut accepter d’assurer vos biens à l’extérieur de la maison pour une période de 3 mois. Certaines compagnies d’assurances vous chargeront un supplément. Donc à vous vérifier.

Vérifiez le délai d’annulation, cela peut aller de 0 à 2 semaines à un mois.

Intervenants

Savannah Quesnel
Organisatrice professionnelle

Patrice Robidoux
Gestionnaire d’entrepôt
Depôtium

Liens utiles

Dépotium
http://www.depotium.com/

Passion organisation
http://www.passionorganisation.com/