Légitime dépense


Choisir son gym

Émission du 3 janvier 2011

Journaliste(s) à la recherche : Dominique Sémery

Comme chaque année en janvier, vous décidez de vous remettre en forme et de vous abonner à un centre de conditionnement physique. Mais avant de faire le grand saut, il y a une foule d’aspects à considérer pour choisir le gym qui vous convient. Et que vous n’abandonnerez pas après un mois. Qu’il s’agisse de la localisation, du nombre et du type d’appareils ou de la propreté des lieux, l’endroit que vous choisirez doit convenir à vos besoins comme à vos goûts.

Thème(s) : Publicité, marketing et pratiques commerciales , Sports et loisirs

Choisir son gym

Quand on décide de se remettre en forme, on pense avec raison que la meilleure façon d’y arriver est de s’inscrire dans un centre de gymnastique. Mais choisir un gym qui ne nous convient pas peut gâcher nos bonnes résolutions et réduire tous nos efforts à néant.

« Ce que l’on recherche c’est la persévérance et l’assiduité au centre, nous dit Paul Boisvert, porte-parole de la fédération des kinésiologues du Québec. Alors on va rechercher les facteurs qui vont nous permettre de tirer profit de notre abonnement dans ce centre. »

Première chose à vérifier

« Les propriétaire de studios de santé doivent tout d’abord avoir un permis délivré par l'Office de la protection du consommateur (OPC), précise Réal Coallier, directeur régional du bureau de Montréal de l’OPC. L’OPC demande une caution de 15 000$ afin de protéger les consommateurs en cas de fermeture du centre. Vous pouvez consulter le site de l'Office pour vérifier si l'établissement a bien son permis et si celui-ci est toujours valide. »

Lorsque vous décidez de vous abonner à un studio de santé, le contrat doit remplir certaines conditions :
o le contrat doit être écrit
o il doit mentionner les informations concernant le centre, vos informations, dates et durée du contrat, le mode de paiement et les conditions d’annulation
o La loi exige que le commerçant vous remette une copie du contrat
o Vous n'avez pas à payer tant que vous n'avez pas commencé à profiter des services prévus dans votre contrat. Si le coût total du contrat est de 100 $ ou moins, le commerçant peut vous l'exiger en un seul versement.
o Si le coût du contrat est supérieur à 100 $, vous devez payer en deux versements et plus. Les intervalles de paiement doivent être sensiblement égaux.

Trouver LE gym qui saura répondre à nos besoins

Tout d’abord, quand on décide de s’entraîner, il faut choisir le type d’activité que l’on souhaite faire et que l’on aime. Est-ce que l’on veut nager ? Est-ce que l’on veut faire des sports
collectifs ? Il faut donc essayer de trouver le gym qui offrira le type d’activités souhaitées.

Il faut choisir des activités que l’on aime pratiquer. On peut profiter des cours d'initiation (souvent gratuits) ou des journées portes ouvertes en début de session pour trouver une activité qui nous plaît vraiment. De nombreux centres sportifs offrent un abonnement permettant aussi de changer de cours régulièrement. Il faut choisir l'activité plutôt que l'horaire, si on est vraiment heureux de pratiquer cette activité, on se débrouillera pour y aller.

Critères de choix

Une fois que l’on sait ce que l’on veut faire, il faut trouver le gym et savoir le choisir. Ils sont nombreux et il y en a pour tous les goûts. Voici quelques trucs pour vous aider à choisir :

o La proximité et l’accessibilité
« Un des premiers critères est la proximité, insiste Paul Boisvert. Le centre doit être à moins de 10 minutes soit du domicile, soit du lieu de travail. Si c’est plus que ça, il y a de fortes chances que l’on abandonne. »

S’il est bien desservi par les transports en commun et s’il y a des places de stationnement, c’est un plus !

o Les coûts
« Ensuite, il faut trouver un forfait qui va être adapté à nos besoins. Le coût peut varier entre
30 $ et 100 $ par mois. On doit avoir une évaluation de base et l’établissement d’un programme avec une réévaluation gratuite au bout de quelques mois Si on prend un forfait d’un an, et que l’on est absent pendant plusieurs mois, l’été par exemple, il faut vérifier si on peut se faire créditer ces mois à la fin du contrat. »

- En général, s’inscrire à un gym coûte entre 30 $ et 100 $ par mois selon les services que l’on demande
- C’est plus avantageux de s’abonner à l’année
- Souvent, des frais d’inscription sont exigés.

« Pour un montant supplémentaire, on peut avoir un entraîneur privé qui nous évaluera et créera un programme adapté à notre condition physique et à nos capacités. Cela peut nous motiver. Il faut compter environ 45 $ à 65$ de l’heure. »

o L’ambiance et la propreté
« Il faut également vérifier si on aime l’ambiance, la musique, elle peut parfois être trop forte, la disposition des lieux. Quelque fois il y des baies vitrées donnant sur la rue et cela peut-être intimidant pour certaines personnes, nous dit Paul Boisvert. Le genre et le nombre de personnes qui fréquentent le gym peuvent aussi influencer notre choix, trop de monde peut être dérangeant. Certains centres de santé ont des sections avec des appareils réservés aux femmes. Le personnel doit être agréable et poli et le gym doit être propre et bien entretenu. »

o Les heures d’ouverture
« Il faut aussi vérifier les heures d’ouvertures, si c’est ouvert le matin tôt, le soir tard, la fin de semaine. Est-ce que cela convient à notre horaire de travail ? Certains gyms sont ouverts 24h00. »

o La qualité des appareils
« On recherche également la variété des appareils car on veut pouvoir exercer l’ensemble des muscles du corps. Si le gym a un appareil pour travailler les mollets, on peut être certain que c’est un bon gym, car là on est vraiment dans le détail !! précise Paul Boisvert. Il faut aussi qu’il y ait suffisamment d’appareils pour ne pas avoir à attendre notre tour trop longtemps. »

o Horaire des cours de groupe
« Si on veut prendre des cours de groupe, il faut que les horaires conviennent. »

Faire affaire à des professionnels

Quand on s’inscrit dans un gym, on s’attend à avoir un programme personnalisé, qu’un professionnel nous prenne en mains et nous aide à obtenir le corps de dieu ou de déesse dont nous rêvons.

« Dans un bon gym, nous dit Paul Boisvert, Il faut qu’il y ait du personnel formé et au moins un kynésiologue, qui a donc un bac en activité physique. Souvent, il n’y a que des techniciens qui ont eu une formation de fin de semaine. Le kynésiologue sera en mesure de nous monter un programme efficace et sécuritaire. Il doit être adapté et personnalisé et pour cela il faut qu’il y ait une évaluation de nos besoins. Il doit nous demander quels sont nos objectifs. Un non professionnel va nous donner un programme général avec les mêmes exercices pour tout le monde. Le kynésiologue peut adapter le programme à tous les types de besoins : une personne avec de l’arthrite, par exemple, qui a eu un cancer ou qui a subi une blessure et qui doit se remettre en forme. Quand il y a des considérations particulières à prendre en compte et qui touchent l’aspect musculo-squelettique, donc plus la personne a des problèmes, plus le kinésiologue est prescrit »

« Le kinésiologue fait passer un questionnaire d’aptitude ce qui permet aux professionnels de savoir s’ils doivent prendre des mesures supplémentaires en ce qui concerne la sécurité du client. Le kinésiologue va également réévaluer régulièrement le patient.»

Que se passe-t-il si on veut annuler ?

« Vous pouvez annuler le contrat sans frais ni pénalité si vous n’avez pas encore commencé à recevoir les services offerts ou si les biens ne sont pas encore à votre disposition, nous informe Réal Coallier de l’OPC. À partir du moment où le commerçant commence à vous offrir les services ou vous donne accès à l'équipement et aux installations, vous pouvez annuler le contrat dans un délai égal à 1/10 de sa durée totale. Dans ce cas, des frais peuvent être reliés à l'annulation. »

Exemple : Si vous avez payé un abonnement de 10 mois d’une valeur de 400 $, vous disposez d’un mois pour annuler le contrat et les frais d’annulation seront de 40 $ maximum.

Et comment doit-on procéder pour annuler ?

Vous pouvez utiliser la formule de résiliation jointe à votre copie du contrat. Vous pouvez également envoyer un simple avis écrit au commerçant. Attention ! Un coup de fil ne suffit pas, il faut toujours le faire par écrit.

Le contrat est annulé dès l'envoi de cette formule ou de cet avis. Le commerçant devra vous remettre votre argent dans les
10 jours de l'annulation du contrat.

Il est à noter que pour l’année financière 2009-2010 (1 avril 2009 au 31 mars 2010) l’OPC reçu 2561 demandes d’info et plaintes …de ce nombre 103 dossiers de plaintes ont été traités.

Intervants :

Paul Boisvert
Porte parole de la fédération des kinésiologues du Québec

Réal Coallier
Directeur régional du bureau de Montréal de l’OPC

Liens utiles :

Educaloi
http://www.educaloi.qc.ca/

Office de la protection du consommateur
http://www.opc.gouv.qc.ca/

Fédération des kinésiologues du Québec
http://www.kinesiologue.com/