Légitime dépense


Traiteur à domicile

Émission du 29 novembre 2010

Journaliste(s) à la recherche : Mathieu Paiement

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour organiser les réceptions du temps des fêtes, les partys de bureau ou un mariage? Avez-vous pensé à embaucher un traiteur ? Contrairement à la croyance populaire, il est possible de trouver des services de traiteur pour tous les budgets et pour tous les goûts. Légitime dépense vous propose une série de trucs et de conseils pour bien choisir votre entreprise. Et éviter que cette expérience ne se solde par un désastre financier ou un échec gastronomique !

Thème(s) : Épicerie, denrées alimentaires et produits ménagers

Traiteur à domicile

C’est à votre tour d’organiser une fête de famille, un party de bureau ou le souper de Noël mais vous n’avez aucun talent en cuisine et encore moins de temps pour préparer le repas ? Pas de panique ! Les traiteurs sont là pour vous…

L’entrée : Préparer l’événement…

Pour que votre événement soit un succès, la première chose à faire est de s’y prendre d’avance. Si vous êtes à la dernière minute, ça posera des problèmes. Un traiteur acceptera peut-être une commande pour le lendemain, sauf que vous mangerez ce qu’il aura à vous offrir, quand il pourra vous l’offrir et sans les services qu’un traiteur peut normalement offrir… Et vous le mettrez dans l’embarras. En temps normal, l’idéal est de commander une semaine d’avance pour une petite fête de bureau ou un souper entre amis. En période de pointe, comme à Noël et au Jour de l’An, prévoyez un délai d’au moins un mois.

Avant même d’appeler un traiteur, il faudra considérer plusieurs aspects. D’abord, de quel budget disposez-vous? C’est la première question que le traiteur vous posera. Puis, combien d’invités seront présents? Il n’y a pas de minimum, puisque les traiteurs sont d’abord là pour vous accommoder. Cependant, moins il y a d’invités, moins l’économie d’échelle est grande. Attendez-vous donc à payer plus cher par personne si le nombre de convives est restreint.

Ensuite, de quel genre de convives s’agit-il? Cette question vous aidera à choisir un type de repas qui leur convient. Par exemple, des personnes plus âgées préféreront un repas assis à un cocktail debout. Enfin, outre le repas, de quels services supplémentaires aurez-vous besoin? Les traiteurs offrent toutes sortes d’options, de la location des couverts à la présence de serveurs ou du chef en passant par la musique d’un D.J. ou la décoration de la table. Cela dit, tout à un prix!

Le plat principal : Opter pour un type de repas…

Ne dépensez pas en extras tout votre budget qui devrait être consacré en grande majorité au repas lui-même. La qualité du repas doit demeurer votre priorité, puisque ce sera celle aussi de vos invités. Les traiteurs en proposent généralement trois ou quatre types.

Il y a d’abord les fameux cocktails, composés de bouchées qui rendent le repas plus dynamique puisque le finger food se mange debout. Le cocktail se propose soit en format « politesse », c’est-à-dire 6 à 8 bouchée par personne, ou en mode « dînatoire », soit 18 bouchées environ. Il faut conséquemment compter entre 20 $ et 40 $ par invité.

Plus classique, le buffet froid va des célèbres petits sandwiches à l’assiette de fromages en passant par la pizza et les viandes froides. Les supermarchés vous en proposent qui coûteront environ 15 $ par personne. Pour un buffet froid plus chic, prévoyez plutôt entre 25 $ et 35 $ par personne. Pour ce qui est du buffet chaud, qui inclura par exemple des viandes et des plats cuisinés, le prix par bouche à nourrir sera légèrement plus élevé, soit environ 40 $.

Si vous souhaitez rester dans le repas traditionnel, à table, sur plusieurs services, les prix ressembleront à ceux des restaurants : Au minimum une vingtaine de dollars par personne. La qualité des produits et la sophistication des transformations culinaires n’ayant pas de limite, un repas très chic pourrait vous revenir à 400 $ l’assiette!

Pour les repas à table, et certains menus gastronomiques, la présence de cuisiniers et de serveurs sur place sera fortement suggérée, voire obligatoire. Attendez-vous à payer chaque employé environ 30 $ de l'heure, pour un minimum de 4 heures, et encore plus lors des congés fériés.

Le dessert : Choisir un traiteur…

Ouvrez un bottin de téléphone ou faites une recherche sur le Web et vous constaterez à quel point les traiteurs sont légion. On en répertorie plus de 500 au Québec. Comment choisir LE bon? Légitime dépense vous donne des conseils…

Si c’est une première expérience, le meilleur moyen de trouver un traiteur qui fera votre affaire reste le bouche à oreille, un peu comme on fait pour dénicher un nouveau restaurant. D’ailleurs, certains restaurants ont aussi un service de traiteur… Si vous aimez le restaurant, vous aimerez probablement aussi le traiteur, bien qu’il s’agisse d’une profession à part entière.

Autrement, la plupart des traiteurs ont leur site internet avec des descriptions de menu et des photos qui peuvent vous aider à choisir. Car on mange d’abord avec les yeux! Cela dit, il est fortement conseillé d’appeler. Une bonne discussion vous permettra de voir si le traiteur a ce que vous cherchez et de vous assurer qu’il sait ce que vous voulez. Le traiteur est là pour combler tous vos besoins. Communiquer est donc primordial. Et comme ça demeure de l’essai-erreur, développer une relation de confiance avec un traiteur en particulier peut être une bonne idée!

Non seulement faut-il trouver un traiteur à son goût mais il est aussi important de s’assurer qu’il respecte certaines normes. Certains n’hésitent pas à s’improviser traiteur, notamment dans le temps de Noël. Les dangers de recourir aux services d’un traiteur non-professionnel sont nombreux : Les aliments sont-ils frais? La cuisine propre? Le camion réfrigéré? Tient-on compte des allergies?

Pour éviter des désagréments, vérifiez que votre traiteur a pignon sur rue, une adresse fixe et permanente, donc. Il est en effet toujours préférable d’opter pour un traiteur professionnel établi, de ceux qui ne craignent pas de recevoir une visite des inspecteurs du Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Le digestif…

En somme, il n’en coûte pas vraiment plus cher d’opter pour le traiteur plutôt que le restaurant. Et si on met dans le compte que l’expérience traiteur est beaucoup plus personnalisée, peut-être devrait-on songer à cette option plus souvent… au lieu de paniquer quand vient le temps d’organiser un souper!!!

Intervenants

Pierre Carrier
Président de l’Association des traiteurs professionnels du Québec

Steve Côté

Liens utiles

Association des traiteurs professionnels du Québec
http://www.traiteurs-quebec.com/

Agnus Dei, traiteur
http://www.agnusdei.ca/index.html

Robert Alexis, traiteur
http://www.robert-alexis.com/

Avocado, traiteur
http://www.avocadotraiteur.com/