Légitime dépense


Pneus d’hiver

Émission du 8 novembre 2010

Journaliste(s) à la recherche : Dominique Sémery

Les pneus d’hiver sont obligatoires au Québec à partir du 15 décembre. Reste à savoir lesquels acheter. Avec près de 80 modèles et 250 tailles différentes de pneus, il est loin d’être facile de faire un choix. La bonne nouvelle, c’est que quelque soit la gamme de prix, les pneus d’hiver sont tous sécuritaires. Cela dit, ils doivent avant tout répondre à vos besoins et à vos habitudes de conduite : combien de kilomètres parcourez-vous ? En ville, en banlieue, à la campagne ? Sur une chaussée mouillée, enneigée ou glacée ? Légitime dépense fait le tour des questions auxquelles vous devez répondre avant d’être bien chaussé pour l’hiver.

Thème(s) : Automobile et autres transports

Pneus d’hiver

Au Québec, il est maintenant obligatoire de chausser votre voiture de pneus d'hiver. Avant le 15 décembre, vous devrez donc être passés chez votre garagiste pour les faire installer. Mais quand vient le temps de choisir nos pneus, on peut facilement se sentir à la merci des vendeurs : les technologies sont complexes, les prix sont très variables, pouvant aller de 75 à 600 $ par pneu, et le choix est presque infini. Cependant rassurez-vous, tous les pneus vendus sur le marché sont homologués et respectent les normes gouvernementales : ils sont tous conçus pour la conduite hivernale et sont sécuritaires.


Caractéristiques d’un pneu d’hiver

Le pneu d'hiver conserve son élasticité par temps froid et se distingue par une semelle au dessin plus agressif, qui lui permet d’adhérer plus efficacement à la chaussée tout en se débarrassant le plus possible de la neige et de la gadoue (communément appelée slush). Il est aussi efficace sur surface sèche, car il conserve son élasticité lorsque la température descend sous le point de congélation.

La semelle
Les rainures d’un pneu d’hiver sont plus profondes et habituellement plus larges que celles des quatre-saisons, surtout dans le cas des pneus à neige. Cela leur permet d’évacuer plus efficacement la neige et la gadoue pour améliorer le contact avec la chaussée. La plupart du temps, des lamelles strient les blocs de la sculpture pour améliorer la traction dans la neige et sur la glace. Plus les rainures sont profondes et large et plus le pneu est adapté à la neige. Il a plus de mordant et évacue mieux l’eau.

La gomme
À cela s’ajoute la gomme particulière des pneus d’hiver, qui est plus tendre et plus spongieuse que celle des quatre-saisons. Cette caractéristique leur permet de conserver leur élasticité – et leur adhérence – jusqu’à des températures très basses de l’ordre de -30 °C.»

Plus la gomme est souple et plus elle est adaptée à la glace, mais elle s’use également plus vite. Pour la rendre plus souple, on ajoute de la silice. On rajoute même parfois des coquilles de noix pour augmenter la traction cela les rend également plus durable.

Pour bien choisir ses pneus d'hiver, il faut savoir ce que l’on en attend et pour cela il faut analyser nos besoins et notre style de conduite. En effet, il existe des pneus pour tous les types de conducteurs, pour les différentes situations climatiques et pour les différents styles de vie.

Pour faire le bon choix de pneus d’hiver on doit se poser quelques questions. La première et la plus évidente est : quel type de véhicule conduisez-vous ? Et selon le type de véhicule que l’on conduit, sa taille et son poids, il faudra un pneu adapté. C’est indiqué dans le manuel de la voiture et il faut respecter ces indications.

Ensuite il faut identifier dans quel type d’environnement on conduit le plus souvent :

Est-ce que l’on est un urbain ? On effectue plutôt des petits déplacements en ville. On conduira donc davantage dans la gadoue et l’on aura davantage besoin d’un pneu conçu pour un environnement mouillé. Ce pneu évacuera mieux l’eau de la route au niveau de la surface d’adhérence de la semelle.

Est-ce que l’on habite en banlieue ? Cela veut dire que l’on roule plus et sans doute plus dans la neige. On a peut-être une entrée de garage en pente, est-ce qu’elle est en général bien dégagée ? Il faudra alors un pneu avec plus d’adhérence.

Est-ce que l’on habite à la campagne ? Si l’on conduit sur des petits chemins ou des routes moins bien déblayées il faudra aller chercher le maximum d’adhérence voire même mettre des crampons.

Est-ce que l’on est un urbain qui a un chalet, qui traîne peut-être une remorque ? Tous ces détails sont importants.

Est-ce que l’on travaille sur la route ? On ira chercher un pneu un peu plus cher, de meilleure qualité et peut-être plus silencieux

Il existe des pneus conçus pour la performance, d’autre pour la neige et d’autres encore qui sont un compromis neige/glace. Certains sont conçus surtout pour la glace. Tout est dans le dessin des rainures qui permet une plus ou moins grande évacuation de l’eau et une plus ou moins grande adhérence sur la glace. En général, un pneu neige/glace convient à la majorité des gens, c’est-à-dire, à des urbains qui vont de temps en temps à la campagne. C’est un bon compromis.

Combien est-ce que ça coûte ?

En général tous les pneus d’hiver sont bons. On peut donc acheter un pneu d’entrée de gamme. Ce que l’on obtient en payant plus cher, c’est la durabilité, donc la qualité de la gomme, et le silence. Plus on a des demandes spécifiques, plus on aura des pneus de meilleures qualités et chers, mais le commun des mortels ne verra pas une grande différence. Évidemment plus un pneu est grand et plus il sera cher.

En général les pneus neige sont les moins cher, la gomme est plus dure, elle contient moins de silice, la technologie est moins sophistiquée. Le prix de ces pneus commence à 75 $, pour les modèles d’entrée de gamme.

Les pneus neige/glace sont plus chers car leur fabrication à exigé plus de technologie et de recherche. La gomme contient plus de silice pour la rendre plus tendre, les rainures et lamelles sont plus compliquées et rapprochées pour offrir adhérence et traction. Ce pneu aura une meilleure distance de freinage que le pneu à neige.

Selon Protégez-vous et l’APA, certains modèles sont plus performants sur la glace comme les Michelin X-Ice Xi2 ou les Brigestone Blizzak W70, d’autres sont plus équilibrés entre neige et glace comme Toyo Observer G-02 plus qui a des écales de noix dans la gomme qui agissent comme un papier sablé et augmente l’adhérence : il faut dépenser entre 140 $ et 160 $. Ces pneus conviennent aux personnes qui habitent en ville mais qui vont régulièrement à la campagne.

Puis il y a les pneus de performance qui sont faits pour la grande route et la ville. La gomme et plus dure, il y a moins de silice, ils ont ce que l’on appelle une coupe européenne. Ils conviennent à la conduite sportive et la grande route. On retrouve ces pneus surtout sur des voitures comme les BMW, les Mercedes, Audi etc. Ils ne sont pas faits pour la neige. Ces pneus ont une cote de vitesse élevée et ils sont chers : 300 $ en moyenne»

La différence de prix pour un pneu de même taille réside dans la composition de la gomme, la précision de la fabrication. Une personne qui ne roule pas beaucoup, qui reste en ville, qui ne sort pas quand il neige, n’aura pas besoin de pneus haut de gamme, elle pourra acheter les modèles d’entrée de gamme qui seront moins chers.

Entretien
Une fois que l’on s’est équipé de bons pneus d’hiver, il faut les gonfler adéquatement sinon ils ne seront pas efficaces. Il faut également vérifier la pression régulièrement car le froid la fait diminuer rapidement. De plus un sous-gonflage de 5% fait augmenter la consommation d’essence de 1%. On se fait parfois proposer de gonfler nos pneus à l’azote, mais vraiment nécessaire ?

Les pneus doivent être gonflés à la bonne pression qui est indiquée sur le côté du pneu. En hiver, à chaque baisse du mercure de 6º, le pneu perd 1 livre de pression par rapport à la température qu’il faisait quand le pneu était gonflé au départ. Donc il faut vérifier la pression de ses pneus surtout lors de grandes variations de température. Un pneu sous-gonflé provoque un usage prématuré de la gomme, une consommation accrue du carburant et une baisse de l’adhérence.

On nous propose parfois de gonfler nos pneus à l’azote, c’est un gaz qui est plus gros que l’air et il semble qu’il soit moins sujet aux écoulements. Il contient moins d’eau ce qui le rend moins sensible aux variations de températures et l’aide ainsi à garder sa pression.

Durée de vie
Les pneus d’hiver ont une durée de vie limitée, un simple test vous permet de savoir par vous-même quand il est temps de les changer.

Un pneu d’hiver dure environ 35 000km. Dès que les rainures font moins que 6/32 au début de l’hiver, il faut les changer. Le test de la pièce de 25 cent est bon : insérez la pièce dans la rainure, museau vers le bas. Si le museau de l’orignal est visible, il est temps de changer vos pneus.

Il y a aussi quelques règles à respecter pour prolonger la durée de vie de ses pneus. Il faut évidemment changer ses pneus à l’arrivée du printemps car dès qu’il fait un peu chaud, la gomme s’use rapidement. L’hiver suivant, au moment de les remettre, votre garagiste devrait les permuter selon l’usure qu’ils présentent. On entrepose les pneus à l’abri du soleil, loin d’une source de chaleur, à la verticale et non pas empilés les uns sur les autres.

Recommandations

Analysez bien vos besoins et essayez d’évaluer le nombre de Km que vous allez faire. Prenez le temps de vous renseigner et trouvez un vendeur qui saura bien vous conseiller dans un magasin où il y a beaucoup de choix. Si le vendeur vous pose beaucoup de questions sur vos habitudes de conduite, c’est bon signe. Les promotions ont lieu entre septembre et novembre. Fixez-vous un budget. Plus vous payer cher et plus vous aurez un meilleur rendement, mais si vous achetez un pneu d’entrée de gamme, cela ne veut pas dire que vous allez finir dans le décor !

Intervenants :

Cédric Essiminy
CAA Québec

Éric Paquette
Conseiller
Touchette Pneus-Mécanique

Liens utiles

Protégez-vous
http://www.protegez-vous.ca/automobile/pneus-dhiver-avant-de-choisir.html

Association pour la protection des automobilistes
http://www.apa.ca

CAA Québec
http://www.caaquebec.com/

Ministère des Transports du Québec
http://www.mtq.gouv.qc.ca