Légitime dépense


Choisir ses chaussures de sport

Émission du 25 octobre 2010

Journaliste(s) à la recherche : Dominique Sémery

Choisir une chaussure pour pratiquer la course, le tennis ou l’aérobie, c’est du sport ! Malgré les différents et nombreux modèles sur le marché, il n’est pas toujours facile de trouver chaussure à son pied. Parmi les critères à considérer avant de choisir une chaussure sport, outre le confort, il faut savoir quelles sont les activités que l’on pratique, leur fréquence, leur intensité, la surface sur laquelle on s’entraîne et même la forme de nos pieds. Un guide d’achat de Légitime dépense qui vous épargnera, on l’espère, les blessures musculaires et…d’orgueil !

Thème(s) : Divers , Sports et loisirs

Choisir ses chaussures de sport

Le choix d’une activité physique est important pour rester motivé. Le choix de la bonne chaussure sport l’est tout autant. En portant la mauvaise chaussure, vous risquez de vous tordre la cheville…et l’orgueil ! Mais votre magasinage risque d’être aussi fatiguant qu’un marathon car la quantité de chaussures sport offertes sur le marché pourrait décourager l’athlète en vous. Pour savoir sur quoi baser votre choix, Légitime dépense a fait le tour des magasins et des experts.

Le confort avant tout

« Le premier critère d’achat est le confort, affirme François Prince, professeur titulaire et directeur du Département de kinésiologie de l’Université de Montréal. Si on essaye une paire de chaussures et, qu'immédiatement, on ne se sent pas confortable, il faut opter pour d'autres chaussures. Il faut examiner le pied en mouvement et c’est le confort du pied en mouvement dans la chaussure qui doit être le premier critère de choix. »

À chaque sport sa chaussure

« Il y a autant de chaussures de sport que d’activité. » nous dit Alain Dufort, spécialiste des chaussures sports à la boutique Courir. « Nommez une activité, vous trouverez une chaussure assortie ! »

Multisport
« D’abord il y a les chaussures multisports : c’est la pire catégorie ! Les gens pensent qu’ils peuvent tout faire avec ça. Mais ce ne sont pas des « tous-sports », alors si on fait un peu de tennis, de badminton, de volleyball et d’activités cardiovasculaires, ça va. Mais, pour une activité unique et spécifique, comme le jogging, ce n’est pas recommandé. La chaussure multisports une plus stable latéralement que la chaussure pour la course par exemple, elle est plus près du sol. Elle a en générale une semelle plate avec une composition de caoutchouc différente pour plus d’adhérence sur les surfaces intérieures. »

Par contre, cette chaussure est parfaite si vous désirez une chaussure confortable pour porter tous les jours, pour faire des courses, jardiner, marcher.

Course en sentier
« Comme il peut y avoir des roches et des racines quand on fait de la course en sentier, nous dit Alain Dufort, on doit être le près possible du sol et avoir une chaussure avec des matériaux plus résistants. Les semelles vont être plus cramponnées. Souvent la membrane qui est sur le dessus des orteils, et qu’on appelle la mèche, va être résistante à l’eau ou même imperméable. »

Chaussures de course sur asphalte.
« La semelle de ces chaussures est résistante à l’abrasion de l’asphalte. Elles sont un peu plus cousinées à l’avant et à l’arrière pour amortir les chocs, donc elles sont moins près du sol. Ce sont des chaussures très bien aérées qui respirent bien. Le tissu maillé, sur le dessus des orteils sera donc très perméable pour laisser les orteils au sec. »

Marche
« On vend beaucoup de souliers dits « de plein-air », mais on peut marcher en ville aussi. Leurs caractéristiques : cousinage, légèreté et stabilité. »

Tennis
« Au tennis on a besoin d’une empeigne solide pour contrôler les mouvements latéraux, départ et arrêts secs. La composition de la semelle, dépendra des sols des terrains de tennis. Elle est aussi près du sol, plus stable. »

Aérobie
« Les chaussures d’aérobie sont un peu moins solides que les multi-usages. Elles sont plus près du sol, c’est souvent une bottine qui va monter un peu plus haut sur la cheville. C’est davantage une question de confort que de support. Ce qui va procurer le soutien, c’est plus la forme de la semelle. Il faut une semelle adhérente pour les multi surfaces. »

Trouver une chaussure adaptée à la morphologie de son pied

Vous avez une chaussure adaptée à votre activité favorite. C’est un bon point de départ. Mais l’expérience peut s’avérer moins confortable que prévu car votre pied, lui, n’est peut-être pas adapté à ce soulier!

« Il y a des gens avec les pieds qui vont pencher vers l’intérieur, ce sont les pronateurs, cela concerne 50 % des gens, précise François Prince. »

Pour corriger la pronation, il faut choisir une chaussure avec une semelle plus rigide dans la partie interne arrière.

« Puis il y a les personnes dont le pied va vers l’extérieur, ce sont les supinateurs, cela concerne 10 % de la population. »

Pour un supinateur, le renfort sera positionné dans la partie externe arrière. Pour le 40% de la population qui a un pied normal, pas besoin de correction !

On connaît son groupe sanguin, son signe astrologique et ses allergies, mais comment connaître…son type de pieds?

« Un bon truc est de regarder sous sa chaussure et de voir où elle est usée, conseille François Prince. On peut poser le diagnostique soi-même. Si l’on voit de l’usure et de la compression du côté intérieur du pied, c’est que l’on est pronateur. Du côté extérieur du pied, on est alors supinateur. »

En boutique, on repère la correction nous convenant en recherchant la semelle colorée, généralement grise, indiquant que le matériau est plus dense à cet endroit.

Et combien doit-on payer une chaussure de sport ?

« Il n’est pas nécessaire d’avoir des chaussures dispendieuses, assure François Prince. On joue sur l’aspect cosmétique de la chaussure. Pour une centaine de dollars, on aura une très bonne chaussure appropriée à notre pied et à notre activité. »

Dans les boutiques spécialisées, certaines chaussures de sport peuvent se vendre plusieurs centaines de dollars. Si vous trouvez un modèle qui vous convient, prenez en note le modèle et tentez de trouver un meilleur prix ailleurs. Attendez les soldes ou recherchez les rabais sur Internet.

Nos recommandations

Il est important d’essayer les chaussures en magasin avec les chaussettes que vous porterez. Prenez votre temps. Bougez, marchez, sautez dans le magasin pour tester les souliers. Certaines boutiques spécialisées ont des espaces prévus à cet effet.

Comme les pieds enflent au cours de la journée, tenez-en compte si vous achetez des chaussures en début de journée.

Finalement, les chaussures sport ne sont pas éternelles. Vous devriez les changer dès qu’elles deviennent inconfortables, qu’elles perdent leur support et si la semelle s’est effritée de 2 ou 3 mm.

Bon magasinage !

Intervenants / Participant

François Prince
Professeur titulaire et directeur du Département de kinésiologie
Université de Montréal

Alain Dufort
Spécialiste des chaussures de sport
Boutique Courir

Liens utiles

http://www.kinesio.umontreal.ca/

http://www.boutiquecourir.com/

http://www.boutiqueendurance.ca/