Légitime dépense


Aspirateur-robot

Émission du 18 octobre 2010

Journaliste(s) à la recherche : Dominique Sémery

Qui n’a pas rêvé de se débarrasser de la corvée de ménage ? Ce rêve est devenu en partie réalité avec l’invasion des aspirateurs-robots. Ces appareils automatisés aspirent et balaient de façon autonome, sans surveillance. Sont-ils efficaces ? Légitime dépense s’est posé la question.

Thème(s) : Électroménagers

Aspirateur-robot

Qui aime passer l’aspirateur ou laver le plancher ? Pas grand-monde. Pour nous soulager de cette corvée, on trouve sur le marché des aspirateurs robots qui font le travail à notre place. Le premier est arrivé sur le marché en 2002 : le Roomba de la compagnie la américaine IRobot. Aujourd’hui des manufacturiers tels Samsung ou Neatorobotics affrontent maintenant le Roomba. Pour savoir s’ils sont efficaces, Légitime dépense les a mis à l’épreuve.

Les robots

Les aspirateurs robots ont la forme d’un disque. Leur diamètre varie selon les modèles mais en général ils mensurent 34cm de diamètre et 9cm de haut. Un large détecteur de choc ainsi qu'un capteur infrarouge sont montés sur la partie avant. Une poignée et les boutons de contrôle sont logés sur la face supérieure de l'appareil. La face inférieure comporte deux roues principales à suspension et le mécanisme d'aspiration composé de deux brosses contrarotatives. Il y a un balai latéral qui permet de nettoyer les coins. La partie arrière accueille le bac à poussière amovible. Certains modèles sont programmables.
Ces appareils fonctionnent à batterie : il suffit de les installer sur leur station de recharge et une fois le travail fini ils reviennent automatiquement à leur base possède grâce à leur capteur infrarouge. Le chargement complet dure environ 3 heures.
Voici quelques ce qu’ils peuvent faire :
• Nettoyer une pièce de taille moyenne en 45 minutes environ
• Nettoyer trois pièces sur une seule charge
• Nettoyer les secteurs difficiles à atteindre comme les bords de mur et sous les meubles
• Nettoyer le plancher entier, en dessous et autour des meubles et le long des murs
• S'ajuster automatiquement du tapis aux planchers et des planchers au tapis
• Détecter les secteurs plus sales et nettoyer plus longtemps dans ces endroits
• Ressentir et éviter automatiquement les escaliers et autres descentes
Les aspirateurs robots sont dotés de plusieurs capteurs qui leur permettent de s’adapter à leur environnement.

L’aider un peu

Autonomes, compacts et peu encombrants, les aspirateurs robots ont cependant besoin d’un peu d’aide humaine. Il faut bien dégager les planchers et ne rien laisser traîner comme si on passait l’aspirateur ordinaire. Il faut faire attention aux fils électriques, aux cordons de stores, aux tapis avec des franges ou qui commencent à s’effilocher car ils peuvent bloquer l’aspirateur en s’enroulant autour des brosses. Si l’appareil détecte un problème, s’il se coince, il s’arrête. Il va essayer de se décoincer, mais s’il n’y arrive pas, il va s’arrêter.

De plus, ils ne détectent pas les meubles de couleur noir posés sur le sol, donc il risque de les frapper plutôt que de ralentir ou les contourner. En revanche, si le noir est au sol, comme des carreaux de céramique ou un tapis, il va penser que c’est un trou et va donc l’éviter. Cela est dû au fait que les rayons infrarouges ne sont pas réfléchis par le noir, donc les aspirateurs robots considèrent tout ce qui est de cette couleur comme du vide.

Il faut également vider le bac à poussière après chaque usage car il est petit et nettoyer les rouleaux régulièrement avec les accessoires fournis.

Petit test…

Afin de tester l’efficacité des nouveaux robots ménagers, Légitime dépense les a soumis à des conditions extrêmes : café, farine et poils d’animaux. Voici les 3 modèles mis à l’épreuve.

Neato XV-11 de NeatoRobotics : 420 $.
Samsung : 450 $.
Roomba de IRobot : 350 $.

Au départ, ils se déplacent en ligne droite dans une direction, jusqu'à ce qu'ils tombent sur un obstacle. S’ils cognent un mur, ils vont le suivre et leurs petits balais les aideront à déloger la poussière accumulée dans les coins.

Lorsqu’ils détectent un endroit particulièrement sale, ils s’y concentrent en travaillant en spirale. Si jamais le robot croise un escalier ou s'aventure sur une mezzanine, il va détecter le vide et balayer la surface sans tomber.

Conclusion: ils nettoient bien, mais on doit changer le bac de poussières et nettoyer les balais plusieurs fois par séance de ménage. Autre problème : les robots ont tendance à rester coincés dans les fils ou dans les tapis à frange.

Les aspirateurs-robots peuvent faire une partie du travail ménager. Par contre, leur coût d’utilisation est assez élevé – environ
90 $ par année - puisqu’il faut changer la brosse aux 6 mois, le filtre aux 3 mois et la pile aux 2 ans tel que le recommandent les manufacturiers.

Et honnêtement, vous devrez tout de même passer l’aspirateur vous-mêmes de temps à autre, histoire de nettoyer à fond.

Légitime dépense a testé le Roomba 530

Le Roomba travaille bien, mais il coûte cher et il faut bien l’entretenir si on veut qu’il dure. Cela occasionne des frais d’environ 90$ par année, si on change, comme il est recommandé, la brosse au 6 mois, le filtre au 3 mois et la pile aux 2 ans. En tenant compte des inconvénients et du fait que vous aurez probablement besoin d’un aspirateur régulier pour compléter le ménage ou faire un grand ménage, le prix peut sembler élevé.

Intervenants

Lionel Birglen
Professeur agrégé ?Département de génie mécanique
Directeur du laboratoire de robotique
École Polytechnique de Montréal

Martin Décari
Dir. gén. Canadian Tire
Plaza Alexis Nihon

Liens utiles

Robotshop
http://www.robotshop.com
Le distributeur/vendeur/réparateur de tous les modèles de Roomba et Neato

Le Roomba est aussi disponible chez :

http://www.canadiantire.ca
http://www.walmart.ca
http://www.costco.ca

http://www.futureshop.ca
Pour trouver l’aspirateur robot de marque Samsung