Légitime dépense


Commerce itinérant

Émission du 15 novembre 2010

Journaliste(s) à la recherche : Dominique Sémery

Personne n’est à l’abri de la visite surprise d’un vendeur itinérant qui propose l’aubaine du siècle. Avant de conclure rapidement une transaction, posez les bonnes questions. Et sachez que si vous changez d’idée, vous avez 10 jours pour annuler un contrat. C’est bon à savoir !

Thème(s) : Publicité, marketing et pratiques commerciales

Commerce itinérant

Un commerçant itinérant sonne à votre porte, son permis de commerçant itinérant dûment émis par l’OPC dans une main, un contrat de vente de thermopompe dans l’autre.

Il arrive à vous convaincre. Vous signez le contrat et la thermopompe est installée le lendemain.

Mais 7 jours plus tard, vous regrettez votre achat.

La loi sur la protection du consommateur prévoit ce genre de situation :
• vous avez 10 jours pour annuler tout contrat signé avec un vendeur itinérant, quelque soit le bien ou le service qu’il vous a vendu.

Si l’installation a été faite ou le service rendu à l’intérieur de ce délai, le commerçant itinérant devra :

• remballer à ses frais
• remettre la maison en état
• et vous rembourser.

Lien utile

Office de la protection du consommateur
http://www.opc.gouv.qc.ca/Documents/Publications/Depliants/DEP_Commercant_Itinerant.aspx