Légitime dépense


Cartes fidélités et programmes de récompense

Émission du 14 septembre 2009

Journaliste(s) à la recherche : Nathalie Lemieux

Pour vous remercier et s’assurer votre fidélité, de plus en plus de commerces vous offrent des récompenses pour vos achats. En adoptant une stratégie visant à maximiser les points accumulés, vous pourriez vous offrir un voyage gratuit plus ou moins rapidement! Mais cette stratégie comporte certains risques. Entre les frais d’adhésion annuels de certaines cartes de crédit et les intérêts payables sur les soldes mensuels impayés, votre voyage « gratuit » pourrait finalement vous coûter cher…

Thème(s) : Publicité, marketing et pratiques commerciales , Voyages

Cartes fidélités et programmes de récompense

Cartes fidélités et programmes de récompense

Dépenser pour voyager?

Du café gratuit aux voyages gratuits, les cartes de fidélisation sont maintenant partout!

«Dans le domaine du commerce de détail, plusieurs commerçants ont développé leur propre programme de fidélisation» dit Jean-Francois Ouellet, spécialiste des banques de données et professeur en marketing au HEC. Son champ d’étude : l’analyse des programmes de récompense et des cartes de fidélisation…

«C’est une tendance d’ailleurs qui s’accélère. Que ce soit Zellers ou La Baie avec leur programme HBC ou encore les pharmacies qui vont utiliser soit le programme Air Miles ou le programme Aéroplan (pour ne nommer que ces deux là…), les programmes de récompense sont là pour rester.»

Choisir un programme de récompense

Le principe est simple et gratuit. Première étape, vous choisissez un programme de récompense et, en vous inscrivant, on vous remet une carte. Pour accumuler des points (ou des miles de récompense) vous présentez votre carte chaque fois que vous achetez chez un marchand membre. Ces points (et il faut en accumuler beaucoup!) vous donneront éventuellement accès à différentes primes.

Aéroplan et Air Miles sont actuellement les programmes les plus utilisés au Québec. Ils permettent, avec vos achats courants, d’accumuler des milles pour voyager.

«C’est réaliste d’imaginer qu’on peut voyager grâce à des programmes de fidélité, dit Jean-François Ouellet. La seule condition, c’est qu’il faut consommer beaucoup! Les gens qui ne voyagent pas ou qui consomment moyennent mettront un temps fou à obtenir un voyage en récompense.»

Des programmes qui ont la cote!

Aéroplan émet un billet d’avion gratuit toutes les 20 secondes à travers le monde en échange de points de récompense. Au Canada, 1000 cartes Air Miles sont utilisées toutes les minutes. Au Québec, 2.3 millions de cartes circulent et 28% des participants ont accumulé assez de points pour s’offrir un voyage…

André Kagney et Fernande Bourassa sont des collectionneurs de points.
Et cette habitude ne date pas d’hier! A l’âge de 8 ans, André Kagney a reçu sa première bicyclette grâce aux timbres Goldstar que sa mère collectionnait. Depuis ce jour, il est adepte des programmes de récompense…

Quatre voyages avec leurs points

Consommateurs assidus et persévérants, André et Fernande ont réussi, jusqu’à présent, à s’offrir quatre voyages grâce aux points qu’ils ont accumulés avec leur carte de fidélité Air Miles. «Notre premier voyage, cétait à la Nouvelle Orléans, dit Fernande. C’est un endroit qu’on a beaucoup aimé et nous avons acheté nos billets d’avion avec notre carte de points.»

Ils ont obtenu gratuitement leurs billets d’avion mais quand on «achète» un billet d’avion avec ses points, il faut savoir que tout n’est pas gratuit! Il faut payer les taxes diverses et les frais connexes liés au transport aérien…

Fernande et André y voient tout de même plusieurs avantages et ils ne sont pas les seuls à voyager de cette façon.

Pour y arriver, il faut être très discipliné. Ça, nos grands voyageurs l’ont compris. Ils planifient tous leurs achats dans le but de voyager.

Chaque semaine, André scrute à la loupe chacunes des circulaires de son Publisac, à la recherche des produits en spéciaux qui offrent des points Air Miles en prime.

«Chez IGA, par exemple, il y a plus de 600 produits en magasin qui offrent des Air Miles en prime. Alors je choisis les produits dont j’ai besoin et où je peux doubler ou même tripler mes points. C’est comme ça que je me fais une idée et que je choisi ce qui entrera dans mon panier, chaque semaine.»

Planifier ses achats

Fernande et André sont passés maîtres dans l’art d’étirer leurs milles sans augmenter leurs dépenses. Consommer plus pour obtenir un voyage gratuit, ce ne serait pas un calcul très payant!

«Quand tu as 100 ou 150$ par semaine pour faire l’épicerie, il ne faut pas dépenser 250$ pour obtenir plus de points, dit André. Il faut simplement consommer normalement et planifier toutes nos dépenses.»

Quand ils se rendent à l’épicerie, Fernande et André achètent seulement des produits qu’ils ont l’habitude de consommer, comme des barres tendres pour les collations… Critère de base: ils choisissent les barres tendres qui leur permettront d’ajouter des points supplémentaires à leur carte de fidélité.

Pas tout à fait gratuit…

Les programmes de récompense et les cartes de fidélité ont transformé les habitudes de milliers de consommateurs. De nombreuses études démontrent par ailleurs que les programmes de récompense font croître les ventes au détail.

«Les programmes de récompense et les cartes de fidélité en général ont un coût pour les détaillants,» nous dit Jean-François Ouellet des HEC. «Ces points bonis ne sont pas tout à fait gratuits et ce coût est transmis aux consommateurs. Les programmes de fidélité ont tendance à augmenter le coût des marchandises, ce qui implique que les prix deviennent légèrement plus élevés pour les consommateurs lorsqu’on vous offre une récompense.»

Donc, il n’y a pas de frais d’adhésion… mais ce n’est pas tout à fait gratuit…
Par exemple, pour un seul billet d’avion aller-retour Montréal-Paris, il faudra dépenser plus de 100 000$. C’est énorme! Imaginez pour deux personnes…

Les vrais chasseurs de milles comme Fernande et André ont cependant plus d'un tour dans leur sac. Ils n'hésitent pas à combiner leur carte fidélité à une carte de crédit affiliée au même programme pour accumuler des milles deux fois plus vite. De cette façon, un aller retour Montréal-Paris exigera des dépenses de 50 à 75 milles dollars.

Doubler ses points

Le meilleur moyen d’accumuler des points ou des milles de récompense c’est de combiner la carte de crédit et la carte de fidélité qui sont associés à un même programme de récompense pour maximiser ses points ET profiter des promotions… Par exemple, acheter des billets d’avion, récolter les points qui vont avec cet achat et le payer avec une carte de crédit qui permet d’accumuler d’autres points pour le même programme de récompense.

Conséquence commerciale des cartes de fidélité: Les consommateurs utilisent de plus en plus leur carte de crédit pour profiter de leur programme de récompense. Les commerçants reçoivent ainsi une facture de plus en plus salée en frais de transaction de crédit… Résultat : les prix à la consommation sont ajustés à la hausse.

«Las Vegas pour deux personnes, ça fait 60 000$ qu’on doit mettre sur la carte de crédit… confie André Kagney. «Ca nous a pris deux ans et ce n’est pas si difficile en mettant tout nos achats sur notre carte de crédit. »

Épicerie, essence, vêtements, abonnements… En portant tous vos achats à votre carte de crédit, vous pourriez peut-être atteindre 30 000$ de dépenses plus ou moins rapidement. Mais attention : il faut acquitter le solde de votre carte de crédit chaque mois, et en entier. Sans quoi, votre voyage « gratuit » pourrait vous coûter cher en intérêts.

Une règle d’or : payer le solde chaque mois

«La règle d’or quand on utilise sa carte de crédit, c’est d’avoir de l’argent! Si on ne peut pas régler le solde de la carte à la fin du moins, on s’endette… Et on ne veut pas utiliser une carte de fidélité pour s’endetter! Ca n’aurait pas de sens. Il faut donc faire très attention, lance André Kagney.

Et soyez vigilant! Certaines cartes de crédit affiliées comportent des frais annuels d’adhésion.

«Si vous utilisez très peu votre carte … vous avez versé essentiellement le prix d’un billet d’avion de 1200$ après 10 ans de frais annuel. Vous auriez pu vous payer un voyage», souligne Jean-François Ouellet.

Mais pour bien des gens, la carte de fidélisation procure une certaine forme de reconnaissance de la part du commerçant. Une récompense, c’est une façon de dire merci! Non?

«En mars 2010, on retourne encore au Mexique, ajoute Fernande. Nous aurons accumulé encore assez de points pour se payer deux billets d’avion!»

Voici donc ce qu’il faut retenir :

- Fixez-vous un objectif de voyage réaliste.
- Choisissez un seul programme
- Ciblez vos achats chez les marchands participants
- Surveillez les promotions
- Utilisez une carte de crédit affiliée
- Et surtout : payez votre solde chaque mois!

Informations complémentaires

Programme de récompense… une méga banque de données
(Source : Jean-François Ouellet, HEC)

-Les programmes de fidélisation permettent de connaître les habitudes de consommation des clients pour mieux les cibler. Si vous allez la pharmacie et que vous présentez votre carte de fidélité, l’information est recueillie par le programme de récompense… qui sait ce que vous achetez. Ce que vous achetez les aide à déterminer quel genre de personnes vous êtes.

-Par la suite, les programmes de fidélisation peuvent vous offrir ce qui peut vous intéresser puisqu’ils ont pu tracer votre profil.

-En regroupant des millions de données, on a pu déterminer qu’il existe entre 20 et 30 types de consommateurs. Vos habitudes de consommation vous permettent d’être classé parmi l’une de ces catégories. Seriez-vous intéressé par une location de voiture Hertz? Une chambre d’hôtel au Mexique (si on constate que vous allez souvent en voyage au Mexique)… c’est votre profil qui le dira!

Air Miles
**Source : Loyalty (Air Miles) à Toronto

- 10 millions de Canadiens possèdent une carte Air Miles. Cela correspond à deux ménages sur trois.

- 2.3 millions de cartes Air Miles circulent au Québec.

- Au Canada, 1000 cartes Air Miles sont utilisées toutes les minutes, tous les jours.

- C’est le seul programme de fidélité au Canada à viser les besoins quotidiens des consommateurs. Les partenaires se trouvent dans tous les secteurs du commerce de détail : épicerie, pharmacie, mode, services financiers, équipements sportifs, quincailleries, restaurants, pétrolières, etc…

- Le programme de récompense Air Miles compte plus d’une centaine de détaillants participants à travers le Canada. Ces détaillants représentent des milliers de commerces. Parmi eux : La BMO, RONA, Shell, Sport Expert, American Express, IGA, Sobeys, Metro...

- Depuis la création de Air Miles au milieu des années 90, plus de 35 milliard de milles de récompense ont été émises.

- Au Canada :
39% des participants au programme Air Miles ont accumulé assez de milles pour s’offrir un voyage.
96% en ont assez pour réclamer un prix.

- Au Québec :
28% des participants au programme Air Miles ont accumulé assez de milles pour s’offrir un voyage.
95% en ont assez pour réclamer un prix.

Aéroplan
*Source : Aéroplan

- Créé dans les années 90 pour les voyageurs fidèles à Air Canada et ses partenaires. Programme de récompense d’abord destiné aux voyageurs.

- Aérolpan compte plus de 4 millions de membres à travers le monde. Ils y adhèrent pour obtenir un voyage gratuit plutôt qu’un cadeau.

- Ces 4 millions de membres obtiennent 60 milliards de milles par année.

- Aéroplan émet un billet d’avion gratuit toutes les 20 secondes à travers le monde… Cela signifie 1,5 millions de billets gratuits par année.

- Il faut 60 000 milles pour obtenir un voyage Mtl-Paris.